Porto-Benfica | #LeMatchDuSiècle

  \ 

Benfica-Porto-2-2

Lorsque le FC Porto s’est déplacé jusqu’aux Açores, à Madère, le 17 mars dernier, pour n’en revenir avec qu’un seul point (match nul de 1-1), nous étions plusieurs à sacrer Benfica d’ores et déjà champion. Après tout, les deux clubs se suivaient de tellement près depuis le début de la saison, que la croyance populaire voulait que le premier qui perdrait des points au classement donnerait le titre à l’autre.

D’autant plus que le Benfica ne semblait pas du tout avoir l’intention de perdre des points cruciaux au classement ces dernières semaines. Les Lisboètes voguaient sur une séquence de neuf victoires consécutives en championnat, très convaincantes qui plus est: 2-0 contre le Sporting, 6-1 contre Rio Ave, 4-0 contre Vitoria Guimaraes, 5-0 contre Gil Vicente, pour ne nommer que celles-là. Sans compter la belle croisade que le club de la capitale portugaise a pu vivre en Europe, éliminant Bordeaux, Newcastle et Fenerbahce coup sur coup. Benfica entreprendra les deux derniers matchs du calendrier portugais avec quatre points d’avance sur Porto, en plus de se battre pour le titre de la Ligue Europa contre Chelsea.

Sauf que dimanche dernier, coup de théâtre: les Aigles s’accrochent à Estoril à 10 contre 11, ne pouvant leur soutirer qu’un seul point sur leur propre pelouse.

Vitor Pereira, entraîneur du FC Porto, a d’ailleurs lancé quelques commentaires intéressants ce matin par rapport à ce match entre Benfica et Estoril, comme le rapporte Tom Kundert sur son compte twitter (@portu_goal). Il a dit que sa «stratégie avait fonctionné. Nous savons comment faire les choses ici». C’est que Pereira avait dit plus tôt la semaine dernière que Benfica réussirait sans aucun doute à gagner contre Estoril. Il affirme avoir lancé ça dans le but de motiver Estoril à gagner, ce qui est pratiquement arrivé.

Le débat est donc relancé. Porto n’est qu’à deux points de Benfica, et ce samedi se jouera un des plus gros matchs du siècle. O Clássico. Porto contre Benfica. Le match qui décidera du champion du Portugal. Est-ce que ce sera Porto, encore une fois, qui pourrait réussir l’exploit du tricampeão ? Ou alors est-ce que ce sera Benfica, qui n’a pas gagné le titre depuis la saison 2009-2010 ?

Vraiment, ce sera difficile à dire. En regardant les affrontements entre les deux clubs ces dernières saisons, c’est véritablement Porto qui a l’avantage. Sauf que cette année, Benfica a été nettement meilleur. Porto les a tenu à un nul de 2-2 dans un match qui a commencé en force et qui s’est assoupli par la suite, mais en championnat, Benfica n’a jamais semblé être inquiété par qui que ce soit.

Les deux clubs ont commencé leur saison sans les grands éléments qui leur ont donné tant de succès ces dernières années. Porto a vendu Hulk au Zenit de Saint Petersbourg, et Benfica a vendu Alex Witsel (au Zenit aussi) et Javi Garcia à Manchester City. Des deux clubs, Porto semblait être celui le plus affaibli par la perte de son as marqueur, mais le bon travail de recrutement du club a fait venir Jackson Martinez, qui a marqué de façon outrageusement régulière. Du côté de Benfica, le jeune Nemanja Matic a connu une excellente saison et a pu faire oublier la perte de Garcia.

Benfica, donc, qui a connu une saison quasiment sans anicroches, a tous les droits de croire en ses moyens. Néanmoins, le match se joue à Porto, à l’Estádio do Dragão, et à guichets fermés. Porto est beaucoup plus reposé que Benfica, qui vient de jouer deux gros matchs émotifs contre Fenerbahce, en plus de perdre des points contre Estoril. Mon coeur, comme vous le savez, va du côté de Porto, tandis que ma tête…va aussi du côté de Porto.

Amusons-nous avec quelques chiffres intéressants. Selon Tom Kundert, en 78 ans d’histoire, seulement sept fois le leader du championnat portugais a changé avec deux matchs à jouer, et seulement deux fois dans les 30 dernières années.

Et rappelons-nous qu’en 2004-2005, le Sporting avait la chance de remporter le doublé Championnat et la Ligue Europa…mais a perdu les deux en l’espace de quatre jours. O Clássico se joue le 11 mai, et Benfica affronte Chelsea en finale de la Ligue Europa le 15 mai…

En plus de tout ça, Porto affrontera, pour le dernier match de la saison, le club surprise Paços de Ferreira, présentement 3e au classement et en lice pour la Ligue des Champions. Alors même s’ils gagnent demain contre Benfica, rien n’est encore acquis. Une semaine chaude en rebondissements à venir au Portugal!