« Si Drogba vient en MLS, ce sera à Montréal »

  \ 

Samedi matin, j’ai eu la chance de m’entretenir avec une source très proche du Chicago Fire, qui m’a autorisé à divulguer la teneur de notre conversation à condition de maintenir son anonymat. Cette personne est formelle, l’Impact est aujourd’hui la seule option viable pour voir Drogba évoluer en MLS. 

« Drogba n’ira pas au Fire. S’il vient en MLS, ce sera à Montréal.

Si tu regardes le profil des joueurs désignés que Chicago signe, ce sont des joueurs avec des salaires qui ne sont pas parmi les plus élevés. L’offre de l’Impact doit certainement être plus attrayante.

Le Fire remplissait son stade avec des joueurs comme Cuau [NDLR: Cuauhtémoc Blanco, légende du foot mexicain], baser le marketing sur une figure comme Drogba c’est risqué, beaucoup d’hispaniques ne l’assimileront pas. C’est pourquoi je crois que le proprio, Andrew Hauptman, qui est ‘très proche de son argent’, est réticent.

Chicago est une des villes les plus importantes aux États-Unis, mais le Fire est une franchise très pauvre. Regarde leur stade, le club… En plus ils se placent parmi les assistances les plus faibles de la ligue.

Si la MLS s’en est mêlée, elle s’assurera que le Fire y trouve son compte. Ils recevront de l’argent d’allocation et peut-être même la certitude d’être premiers en ligne pour la prochaine ‘Discovery List’. »

Une chose est certaine: les prochaines heures seront cruciales dans ce dossier. Plus le temps passe, plus les chances de voir la légende ivoirienne en MLS s’estompent, avec l’intérêt marqué de l’Inter Milan et de la Super Ligue indienne, où plusieurs milliardaires sont prêts à le couvrir d’or pour l’attirer dans leurs clubs respectifs.

S’il fallait qu’on passe à côté de cette chance unique en raison des mécanismes grotesques du circuit Garber, ce sera une pilule très difficile à avaler pour les fans de soccer de la Belle Province.