Le 11 partant – 12/08

  \ 
Bernier-montreal-impact-klopas
Photo : MLSsoccer.com

1- La saga Bernier

Si la semaine passée Didier Drogba a  monopolisé les nouvelles entourant l’Impact de Montréal, et que le fameux #DrogbaWatch a connu un dénouement parfait pour les partisans montréalais, cette semaine les nouvelles sont moins bonnes. En effet, la grogne se faisait déjà sentir chez les partisans montréalais quant à l’utilisation de Patrice Bernier par l’entraîneur Frank Klopas. Or, suite à la divulgation d’un énième alignement partant dans lequel Bernier n’était pas titulaire, la conjointe du numéro 8 a publié sur Facebook un message pour exprimer son mécontentement. Cette publication a fait boule de neige et à mis la situation du capitaine de l’Impact au centre de l’attention médiatique, au point, où Bernier a pris congé d’entraînement et de l’équipe pour quelques jours afin de réfléchir à son avenir. Suite à cette nouvelle, plusieurs partisans du club ont affiché leur soutien à Bernier lors du match contre le DC United, samedi.

Il ne faut pas se le cacher, Bernier n’a plus les jambes de ses 20 ans et, de son propre aveu, ainsi que de celui de son plus fervent partisan, son père, Bernier est aujourd’hui un joueur de trente minutes. C’est-à-dire que Bernier, dans son nouveau rôle, devrait entrer aux alentours de la 60e minute afin de stabiliser l’effectif alors que la pression, la tension et l’énervement montent, que ce soit parce que l’équipe cherche à maintenir son avance ou encore qu’elle veuille aller marquer un but salvateur. Ce rôle convient parfaitement à Bernier car, même s’il n’a pas la forme physique des plus jeunes, il possède une grande expérience dans des moments cruciaux, en plus d’avoir comme atouts principaux d’excellentes capacités d’organisations du jeu, un très bon sens de l’anticipation et de très bonnes qualités de passeur. C’est évidemment avec déception que les partisans montréalais voient Bernier être mis de côté au profit d’un joueur comme Nigel Reo-Coker qui, bien qu’il soit du même moule que Bernier, n’est pas du même niveau. On comprend bien que Bernier ne soit pas titulaire, mais il devrait certainement être utilisé davantage.

Là où le bât blesse vraiment, c’est que Patrice Bernier est revenu à Montréal afin d’y finir sa carrière de belle façon alors qu’il avait encore plusieurs opportunités en Europe. Pire encore, Bernier s’est imposé comme le principal visage du club, d’abord par ses origines québécoises et son rôle dans le vestiaire, mais aussi et surtout, car il est celui que le club envoie constamment devant les médias. Or, ce rôle parfois ingrats est très important pour un club, question d’assurer une proximité avec les partisans et il est très dommage de voir la figure de proue du club être mis au rencart de la sorte. Certes les Tissot, Lefèvre et surtout Laurent Ciman prennent de plus en plus de place dans les médias, mais n’en reste pas moins que Bernier demeure la référence pour la majorité des partisans.

Qui plus est, la situation de Bernier est révélatrice d’un fléau qui sévit au sein de l’organisation montréalaise, en effet, le traitement qu’un club réserve à ses joueurs est souvent un facteur clé lorsque vient le temps de recruter de nouveaux joueurs. Or, à voir le traitement que réserve l’Impact à Bernier, qui est le capitaine et sa principale figure, on peut penser que l’étoile du onze Montréalais pourrait se mettre à pâlir, et ce, malgré l’arrivée de Drogba. D’autant plus, que la saga Bernier s’ajoute à celle de Laurent Ciman, mais aussi et surtout, aux témoignages de certains joueurs ayant quitté le club comme Soumaré, MacInerney et même de l’entraîneur Marco Schällibaum, qui dénonçaient tous, l’opacité entourant la gestion du club.

2- Amère défaite

En cette belle soirée d’août, l’Impact avait rendez-vous avec le DC United au Stade Saputo. Si l’on doit résumer la partie en un nom, le seul qui inévitablement vient à l’esprit des spectateurs de ce match, est celui de Bill Hamid, le gardien du DC United. Il a porté son équipe en multipliant les parades tout spécialement devant Dominic Oduro qui a pu s’avancer seul devant lui à deux reprises. Néanmoins, les Montréalais n’ont qu’eux à blâmer pour cette défaite crève-cœur, car avec un tant soit peu de réalisme devant le filet, ils auraient pris la mesure des représentants de la capitale américaine. En effet, Duka, Piatti et Miller, pour ne nommer que ceux-là ont tous manqué des chances inouïes d’inscrire leur équipe au score, envoyant tour à tour le ballon dans les gradins.

Néanmoins, malgré la défaite, les Montréalais ont de quoi être fiers, car pour une rare fois, ils ont dominé le match et qu’outre leur cruel manque de réalisme, ils ont été capables de mettre à la rue, la meilleure défense de la MLS. C’est donc de très bon augure pour le reste de la saison considérant que dans quelques jours, Frank Klopas pourra titulariser, Didier Drogba qui possède mieux que quiconque dans la MLS, le fameux instinct de tueur devant le filet. De plus, j’ai été agréablement surpris de la bonne tenue du jeune défenseur américain Eric Miller qui a su se porter vers l’avant à plusieurs reprises tout en effectuant un travail honnête en défense, s’il peut répéter de telles performances il pourrait forcer la main de Klopas et se placer comme la troisième option en défense latérale. Pour une analyse plus détaillée du match, allez lire le billet de Philip Harmeling.

3- MLS : La course aux séries bat son plein

La pause du match des Étoiles, borne servant à marquer la mi-saison, étant chose du passé, le sprint menant aux séries éliminatoires s’entame en MLS. Bien évidemment, certaines équipes sont mieux placées que d’autres les Whitecaps de Vancouver trônent au sommet de la division Ouest avec 42 points en 24 parties et ne devraient pas trop être inquiétés quant à leur participation aux séries. Toutefois, ils devront faire attention au Sporting Kansas City qui possède une moyenne de point par match similaire à la leur et qui a accumulé 37 points en 21 matchs. La bataille pour la 6e position synonyme de qualification, sera très chaude, considérant que les actuels détenteurs du ticket doré, les Sounders de Seattle n’ont que 32 points en 24 matchs et ils pourraient fort bien être rattrapés par le Dynamo de Houston qui compte qu’un point en moins avec un match en main. Quant au Real Salt Lake, il devra commencer à engranger les points afin d’espérer participer aux séries, car sa moyenne de 1,21 points par match est nettement inférieure à celle de leurs adversaires, mais il se maintient tout de même en embuscade avec 29 points en 24 matchs.

la galaxy mls cup playoffs 2014

Dans l’Est, les 6 premières équipes sont toutes très bien installées et elles devraient toutes, si la tendance se maintient participer aux séries de fin de saison. Il faut savoir que les 6 premières équipes dans l’Est ont au moins, 1,29 point accumulé par match alors que l’équipe de 7e position, l’Orlando City SC n’a qu’un ratio que de 1,17. Question de soulager les partisans de l’Impact, s’il est vrai qu’Orlando possède le même nombre de points que l’Impact soit 28, et donc que la 6e position des Montréalais semble précaire, il faut savoir que Montréal a 3 matchs en main sur Orlando et donc une possibilité de créer un écart de 9 points, ce qui est énorme. Il faut aussi savoir que l’écart entre le sixième et le quatrième n’est que de 3 points et que Toronto, qui est troisième a un dossier similaire à celui de l’Impact, soit de 31 points en 22 matchs contre 28 en 21 joutes. Il reste près de deux mois d’activités, mais tout même les choses commencent déjà à se clarifier.

4- Bielsa fout le Caen!

Cette semaine marquait le retour à la compétition des principaux championnats européens, et déjà, une première crise secoue l’un des clubs phares de la Ligue 1. En effet, vaincu 1 à 0 par Caen, qui la saison dernière s’était maintenu en première division lors de la dernière journée, l’Olympique de Marseille a été plongé dans une crise de grande ampleur, car son entraîneur, le bouillant Marcelo Bielsa, a annoncé sa démission après la défaite. Or, il s’agit là d’un véritable coup de tonnerre pour les Phocéens qui se retrouvent sans manager après qu’une seule journée. La raison citée par l’Argentin pour justifier sa démission, est celle d’un différend d’ordre privé entre lui et le président Vincent Labrune au sujet de sa prolongation de contrat, qui était pourtant sur le point d’être officialisée.

bielsa caen marseille klopp

Selon le journal Le Monde, la relation entre les deux hommes était déjà tendue et Bielsa avait déjà critiqué Labrune, notamment, sur le non-respect de promesses liées au montant disponible pour les transferts. Qui plus est, la démission de Bielsa est un véritable cataclysme au sein du vestiaire Marseillais, car de l’aveu même de Steve Madanda, le gardien et capitaine du club, la véritable «star» de l’Olympique de Marseille était Bielsa. Il faut rappeler que ce dernier a l’habitude des départs houleux comme ce fut le cas à l’Athletic Bilbao et avec la sélection nationale du Chili. Les paris sont maintenant ouverts quant à son éventuel successeur, certains ont osé mentionner le nom de Jurgen Klopp, l’ancien entraîneur du Borussia Dortmund, qui a quitté l’Allemagne en quête de défis, mais c’est loin d’être chose faite. Attendons de voir comment la situation évoluera, mais de prime abord, l’OM devra se relever rapidement s’il veut prétendre défier l’hégémonie du Paris Saint-Germain.

5- Le retour de la Premier League

Parmi les moments attendus au mois d’août par de nombreux partisans de football dans le monde, il y avait certainement le lancement de la nouvelle saison de la Barclays Premier League. En lever de rideau, il y avait une affiche relevée opposant Manchester United à Tottenham. Nous avons assisté à un match fort intéressant qui marquait les débuts de Morgan Schneiderlin, Bastian Schweinsteiger, Matteo Darmian, Memphis Depay et Sergio Romero sous le maillot des Red Devils. La titularisation de Romero relance encore une fois le débat sur l’identité du véritable titulaire au poste de gardien pour Manchester United, sachant que David De Gea, véritable sauveur de l’équipe l’an dernier, était disponible. Ce pourrait-il que l’Espagnol quitte véritablement l’Angleterre?

mourinho wenger premier league bpl

Si oui, pour quelle destination considérant que son club de prédilection est désormais bien nanti devant les cages avec Kiko Casilla et Kaylor Navas. Outre cela, nous avons pu assister à une première dans l’histoire de la Premier League, gracieuseté de Kyle Walker. Ce dernier a marqué contre son camp ce qui s’avère être le premier but de la saison en BPL, c’est la première fois de l’histoire de la BPL que le premier but de la saison en est un contre son camp, mais malheureusement pour Walker c’est aussi le seul but du match, ce qui veut donc dire que Manchester United l’a emporté 1-0.

Dans les autres matchs, Chelsea, réduit à 10 après l’expulsion justifiée de Thibaut Courtois, a été tenu en échec par les Gallois de Swansea, tandis qu’Arsenal a été défait par West Ham 2 à 0, dans ce qui était le premier match de Peter Cech, en BPL, sous l’étendard des Gunners.

Autres résulats
Stoke 0 – 1 Liverpool
Newcastle 2 – 2 Southampton
Bournemouth 0 – 1 Aston Villa
Everton 2 – 2 Watford
Leicester 4 – 2 Sunderland
Norwich 1 – 3 Crystal Palace

6- L’état des forces en Bundesliga

Alors que la Ligue 1 et la Barclays Premier League reprenaient le cours de leurs activités, la Bundesliga, échelon suprême du football allemand, se fait encore attendre. Néanmoins, la saison à venir de la première division allemande s’avérera fort relevée. Si on doit toujours considérer le Bayern Munich comme le quasi-hégémon du football teuton, certaines formations voudront tenter de mettre fin à la série de trois championnats consécutifs des Bavarois. Parmi les prétendants à la couronne, se retrouve le VFL Wolfsburg club favori de notre collègue Philip Harmeling.

La formation de Dieter Hecking peut compter sur l’apport offensif individuel de joueurs de grand talent comme Kevin de Bruyne, Bas Dost et André Schürrle. En plus, d’avoir certains joueurs clés aux postes plus défensifs comme Ricardo Rodriguez. Wolfsburg est fort probablement l’équipe qui soufflera dans le cou du Bayern.

L’autre équipe qui se place en embuscade est la formation du Borussia Mönchengladbach qui a pris le troisième rang l’an passé. L’équipe du Suisse Lucien Favre demeure une équipe à surveiller malgré le départ de l’un de ses plus prolifiques éléments, Max Kruse, qui a rejoint ce printemps Wolfsburg.

Quant à lui, le Borussia Dortmund voudra venger une saison 2014-15 en dent de scie, qui leur a fait rater la qualification pour la Ligue des Champions. Point très positif de l’entre saisons des pensionnaires du Signal Iduna Park, l’effectif n’a pas été amputé, pour une première fois en deux ans, de l’un de ses joueurs clefs comme ce fut le cas en 2013 avec le départ de Mario Gotze et en 2014 avec celui de Robert Lewandowski. En effet, le seul départ notable est celui de Ciro Immobile, l’attaquant italien s’est avéré un flop et qui a été prêté au FC Séville, pour le remplacer l’équipe a mis la main sur le prolifique Gonzalo Castro. Cependant, là où les choses pourraient s’avérer difficile pour le BVB, s’est au niveau du coaching alors que la saison 2015-16 sera la première sans Jurgen Klopp depuis 2008. L’entraîneur allemand, à l’influence cruciale sur son groupe, a tout de même mené Dortmund en finale de la Ligue des Champions ainsi qu’à deux championnats en 2011 et 2012.

Néanmoins, le Bayern Munich fort des acquisitions de Douglas Costa et Arturo Vidal continuera vraisemblablement sa domination sur le football allemand, et ce, malgré le départ de l’une de ses figures de proue, Bastian Schweinsteiger, qui a rejoint Manchester United.

7- Ligue des Champions de l’UEFA : Entrée en scène de certains géants

Après plus d’un mois de rondes qualificatives, la Ligue des Champions de l’UEFA est arrivée à sa dernière phase qualificative avant le début de la, très attendue, phase de groupes. Pour la dernière ronde de qualification, les équipes sont divisées en deux sections, la section des Champions et celle des équipes issues de leur Ligue. Dans la première, on retrouve des équipes championnes de ligues de moindre importance, parmi les duels de cette section, celui entre le Celtic Glasgow et le Malmö FF sera fort probablement le plus captivant. Toutefois l’attention sera tournée vers la seconde section où plusieurs grosses affiches sont proposées notamment un affrontement entre le Sporting Portugal et le CSKA Moscou, une confrontation AS Monaco contre Valence ainsi qu’un duel opposant la Lazio Rome au Bayern Leverkusen. Quant à eux, les Britanniques de Manchester United et leur alignement revampé à coup de millions d’euros ont obtenu un tirage très favorable alors qu’ils seront opposés au Club Brugge, second du championnat de Belgique.

Liste des confrontations :
Route des Champions
Astana (Kazakhstan) – APOEL (Chypre)
Skënderbeu Korçë (Albanie) – Dinamo Zagreb (Croatie)
Celtic (Écosse) – Malmö FF (Suède)
FC Bâle (Suisse) – Maccabi Tel Aviv (Israël)
BATE Borisov (Biélorussie) – Partizan Belgrade (Serbie)

Route de la Ligue
Lazio (Italie) – Bayern Leverkusen (Allemagne)
Manchester United (Angleterre) – Club Brugge (Belgique)
Sporting CP (Portugal) – CSKA Moscou (Russie)
Rapid Vienne (Autriche) – Shakhtar Donetsk (Ukraine)
FC Séville (Espagne) – AS Monaco (France)

8- Ligue des Champions de la CONCACAF : C’est un départ!

Si la Ligue des Champions en Europe en est encore aux phases qualificatives, celle de la CONCACAF a déjà mis en branle ses activités. Fait étonnant, mis à part le surpuissant Club América, aucun des adversaires de l’Impact de Montréal ne s’est qualifié pour la compétition cette année. Bien que nous n’en soyons qu’à la phase de groupes certaines équipes semblent déjà être en position de rivaliser pour le titre. Santos Laguna, le Galaxy de Los Angeles. Querétaro FC et Club América ont hérité de tirages plutôt avantageux. De leur côté, les représentants du Canada, les Whitecaps de Vancouver, qualifiés en raison de leur classement de meilleure équipe canadienne en MLS, devront se débarrasser des Sounders de Seattle afin d’accéder aux quarts de finale. Parmi les équipes à surveiller, outre les champions en titre, Club América, il y a le Galaxy de Los Angeles qui avec sa constellation de superstars voudra réussir l’exploit d’être la première équipe de la MLS à remporter la compétition. Toutefois, ils devront se méfier des Tigres de l’UANL, récents finalistes de la Copa Libertadores, les coéquipiers d’André-Pierre Gignac voudront justifier les investissements faits dans l’effectif du club et aussi venger leur échec sud-américain. Il ne faut pas non plus oublier les Costaricains du CS Herediano demi-finalistes de l’édition précédente qui seront déterminés à atteindre la finale afin de jouer pour les grands honneurs, mais pour cela, ils devront remporter le groupe B dans lequel se retrouvent les puissants Tigres.

9- L’Impact 4e de la Ligue des Champions U13

Effectivement, les plus jeunes de l’Académie de l’Impact ont fait belle figure en atteignant cette semaine, au Mexique, la quatrième position de la Ligue des Champions U13 de la CONCACAF. Ce tournoi qui regroupait 8 équipes venant des quatre coins de la Confédération a permis aux jeunes Montréalais de se mesurer à leurs homologues étrangers et de voir qu’ils pouvaient rivaliser avec les meilleurs de la CONCACAF. Bien évidemment, il aurait été fort agréable de voir les plus jeunes réussir là où leurs aînés ont échoué, mais, il s’agit là d’une belle preuve de la qualité et la pertinence de la formation que reçoivent les jeunes évoluant à l’Académie. En prime, le gardien de la formation U13 de l’Impact, Benjamin Collins, a été nommé meilleur gardien de la compétition.

10- Résumé des rumeurs

Lucas Digne rejoindrait l’AS Roma en prêt du Paris Saint-Germain, toutefois une clause d’achat de 15 millions d’euros serait attachée au prêt – Goal.com

Manchester United serait sur le point de signer Nicolas Gaitan en provenance du Benfica Lisbonne pour une somme avoisinant 30 millions d’euros mais le FC Valence serait aussi intéressé aux services de l’Argentin – A Bola

Manchester City aurait vu une première offre de 50 millions d’euros pour Kevin de Bruyne être refusée si bien qu’ils auraient renchéri à 66 millions d’euros – L’Équipe

Le défenseur de la Lazio, Lucas Biglia serait pisté par Manchester United mais les Red Devils seraient rebutés face au montant de 50 millions d’euros exigé par le club de la capitale italienne – Corriere dello Sport

Le Real Madrid aurait fait une dernière offre pour David De Gea qui avoisinerait 39 millions d’euros ce qui se rapproche du montant demander par Manchester United – The Independent

Afin de palier au départ de Lucas Digne, le Paris Saint-Germain aurait ciblé Raphaël Guerreiro (Lorient) ou alors Layvin Kurzawa (AS Monaco) – TF1

Suite à une altercation avec Brendan Rodgers, le Brésilien Lucas Leiva pourrait quitter Liverpool et rejoindre l’Internazionale – Sky Sports

11- Résumé des transferts

Rafael (Manchester United) vers Lyon : Environ 3 millions d’euros
Yann M’Vila (Rubin Kazan) vers Sunderland : Prêt
Mohamed Salah (Chelsea) vers AS Rome : Prêt
Hercules Gomez (Xolos) vers Toronto FC : Transfert gratuit
Seydou Doumbia (AS Rome) vers CSKA Moscou : Prêt

 

Angel Di Maria (Manchester United) vers Paris Saint-Germain : 63 millions d’euros

 

Mathieu Valbuena (Dynamo Moscou) vers Olympique Lyonnais : Environ 6 millions d’euros

 

Salomon Rondon (Zenith Saint-Petersbourg) vers West Bromwich Albion : 17 millions d’euros

 

Xherdan Shaqiri (Internazionale) vers Stoke City : 17 millions d’euros