Le 11 partant – 19/08

  \ 
ciman-impact-montreal-vancouver-whitecaps-cca-amway
Photo: impactmontreal.com
  1. L’Impact à la conquête du Championnat Canadien

Mercredi dernier, au Stade Saputo, était disputé le match aller de la finale du Championnat Canadien, synonyme de billet pour l’édition 2016-17 de la Ligue des Champions de la CONCACAF. Les hommes de Frank Klopas affrontaient les Whitecaps de Vancouver, une équipe excessivement en forme comme en témoigne leur troisième rang au classement total de la MLS. Pourtant, c’est l’Impact qui a dominé le match, notamment grâce à une performance de 20 tirs contre seulement 4 pour l’adversaire. Cependant, ce sont les Whitecaps qui ont pris les devants en deuxième mi-temps si bien qu’avec moins de 10 minutes à faire, ils menaient 2 à 0. C’était avant que les pensionnaires du Stade Saputo se réveillent et créent subitement l’égalité grâce à la tête de Laurent Ciman et au premier but professionnel d’Anthony Jackson-Hamel.

Si Montréal a su sauver les meubles et revenir au score, certaines inquiétudes subsistent dans le camp du bleu-blanc-noir, d’abord sur la capacité offensive de l’équipe qui n’a cadré que 40% de ses frappes. De plus, il faut aussi considérer, pour le match retour, que les Whitecaps possèdent l’avantage de leurs deux buts marqués à l’étranger. Il n’y a pas que du négatif dans cette performance cependant. D’abord, les performances d’Anthony Jackson-Hamel et de Maxim Tissot sont encore fort encourageante pour le onze Montréalais. En effet, les deux jeunes joueurs issus de l’Académie montréalaise ont été menaçants pour le gardien vancouvérois Paolo Tornaghi et Jackson a même trompé sa vigilance pour le but égalisateur. À cela s’ajoute, une autre performance inspirée et inspirante de Laurent Ciman qui, tel un phare dans le brouillard, a su diriger ses hommes hors du tumulte d’une défaite imminente. Autre point très positif de ce match: le retour de Justin Mapp. lui qui s’était gravement blessé au coude contre DC United en début de saison. Pour l’Impact, son retour est quasi providentiel tant Mapp est un morceau important pour l’équipe et une arme très puissante dans l’arsenal offensif montréalais. En cette deuxième moitié de calendrier, il amènera très certainement un vent de fraîcheur et de dynamisme, comme aurait pu le faire un joueur nouvellement recruté.

  1. Barclays Premier League

En Angleterre, nous approchons déjà de la troisième journée d’activités et, bien que la saison soit naissante, nous assistons à certaines surprises. D’abord Leicester qui confirme sa bonne forme en défaisant West Ham 2 à 1, pour prendre provisoirement le deuxième rang avec 6 points en deux matchs. Autre surprise, en provenance de White Hart Lane cette fois, les Spurs, qui menaient 2-0 à la mi-temps et qui ont été tenus rattrapés au score pr un coriace Stoke City, avec moins de 7 minutes à faire au match. Les hommes de Mauricio Pochettino pointent donc au 14e rang avec seulement 1 point obtenu en 2 matchs.

Dans ce qui s’avérait le premier grand duel de la saison, Manchester City recevait Chelsea, à l’Etihad Stadium. Les Citizens se sont d’abord butés à un Asmir Begovic très en forme qui a effectué plusieurs excellentes parades, avant d’être finalement battu par Agüero à la 31e minute. Les Citizens en ont rajouté à la 79e minute via la tête de Vincent Kompany et à la 85e minute grâce à une superbe frappe de Fernandinho pour finalement l’emporter 3-0. Parmi les éléments marquants de ce match, on note la très difficile performance du duo Cahill-Terry au cœur de la défense des Londoniens. À plusieurs reprises, les deux défenseurs britanniques ont semblé être dépassés par la vitesse du jeu des joueurs de Manchester City et ont, par conséquent, permis à Sergio Agüero de menacer la cage de Begovic.

On note aussi la décision osée de José Mourinho de substituer John Terry à la mi-temps pour envoyer le jeune Kurt Zouma dans la mêlée afin d’ajouter plus de jambes à son effectif. De son côté Manchester United a fait le nécessaire pour vaincre Aston Villa par la plus petite des marges, grâce à un but du jeune Adnan Januzaj.

Autres résultats :
Watford 0-0 West Bromwich Albion
Swansea 2-0 Newcastle
Sunderland 1-3 Norwich
Southampton 0-3 Everton
Crystal Palace 1-2 Arsenal
Liverpool 10 Bournemouth

  1. Ligue 1

De l’autre côté de la Manche, la Ligue 1 entrait elle aussi dans sa 2e journée d’activités. Vendredi passé Monaco accueillait Lille sur le Rocher et bien qu’aucune des deux équipes n’ait réussi à s’inscrire au tableau indicateur, le match nul a fait beaucoup plus mal à Monaco. La troupe de Leonardo Jardim a, en effet, perdu les services de l’excellent Joao Moutinho mis au carreau pour plusieurs semaines ainsi que ceux de Layvin Kurzawa. Il s’agit d’une très mauvaise nouvelle pour les Monégasques qui disputeront les barrages de la Ligue des Champions se mercredi contre Valence. De son côté, l’Olympique de Marseille a de nouveau sombré face à une équipe considérée plus faible, si bien que les Marseillais sont véritablement plongés en pleine crise, après une première journée marquée par une défaite contre Caen et par la démission de l’entraîneur Bielsa. Quant à l’autre Olympique, celui de Lyon, il s’est imposé 1-0 à Guincamp pour ce qui marquait le retour de Mathieu Valbuena en Ligue 1, sous ses nouvelles couleurs. Pour ce qui est du PSG, ils ont fait un match de routine contre le Gazélec Ajaccio et l’ont emporté 2-0 grâce aux réalisations de Blaise Matuidi et de Thiago Silva. De son côté, Caen, tombeur de Marseille lors de la première journée, s’est imposé 1-0 à Toulouse et confirme ainsi sa bonne forme en ce début de saison.

Autres résultats:
AS Saint-Étienne 1-1 Bordeaux
Stade Rennais 1-0 Montpellier

Angers SCO 0-0 FC Nantes
ESTAC Troyes 3-3 OGC Nice
FC Lorient 1-1 SC Bastia

  1. Bundesliga

Véritable festival offensif en cette première journée de Bundesliga. En effet, les principaux favoris ont tous fait étals de leurs capacités offensives. D’abord, les champions en titre le Bayern Munich a atomisé 5-0, à l’Allianz Arena, le HSV Hambourg, qui l’an passé s’est sauvé, en barrages, de la relégation, en espérant pour les partisans Hambourgeois que la saison de leurs favoris ne soit pas à l’image de cette rencontre. Du côté de la Ruhr, le Borussia Dortmund a réduit en pièces la défense de l’un de ses plus puissants rivaux, le Borussia Mönchengladbach, en réussissant à faire vibrer les cordages à quatre reprises, en route vers une victoire de 4-0. Les Dortmundois semblent avoir à cœur leur début de saison afin d’éviter le scénario de la saison 2015 où ils s’étaient mis en marche qu’à la fin février. Quant à leurs voisins de Gelsenkirchen, Schalke 04, ils ont eux aussi fait un excellent résultat en prenant la mesure du Werder Brême par la marque de 3 à 0, au Weser-Stadion. Pour ce qui est de Wolfsburg, le dauphin de la dernière campagne a vaincu sans éclat l’Eintracht Francfort sur un score de 2 à 1, néanmoins, cette victoire leur permet de se maintenir dans le groupe de tête.

Autres résultats:
FC Augsbourg 0-1 Hertha Berlin
Bayern Leverkusen 2-1 1899 Hoffenheim
VfB Stuttgart 1-3 1.FC Köln
FSV Mainz 05 0-1 FC Ingolstadt 04
SV Darmstadt 98 2-2 Hannover 96

  1. Aperçu de la Liga BBVA avant la saison 2015

Malheureusement pour ceux qui s’attendaient à une surprise, lorsque vient le temps de nommer les prétendants au titre de la Liga BBVA, seuls trois noms peuvent être évoqués, le Real Madrid, le FC Barcelone et l’Atletico Madrid se disputeront le titre. Mais, cette lutte au titre sera âprement disputée, en effet, les trois clubs possèdent des joueurs exceptionnels capables de faire briller n’importe quel stade de mille feux. Toutefois, du côté du Barça l’impossibilité d’effectuer des transferts jusqu’en 2016, empêchera les Blaugranas de pouvoir aligner Arda Turan, acheté de l’Atletico, et pourrait mettre à jour quelques rares faiblesses non colmatées dans l’effectif de Luis Enrique. Il faudra surveiller le trio Messi, Suarez, Neymar qui devrait encore faire des ravages dans les défenses adverses.

De son côté, contrairement à son habitude le Real Madrid n’a pas dépensé outre mesure, mis à part la signature de Danilo, en provenance du FC Porto et l’éventuelle arrivée de Matteo Kovacic de l’Internazionale, les Merengues aligneront un effectif similaire à celui de l’an passé. Néanmoins, cette situation n’empêche pas les partisans de la Casa Blanca de rêver au titre, car après tout le club compte tout de même sur des arguments de poids en Cristiano Ronaldo, Gareth Bale et James Rodriguez. La situation des gardiens sera tout de même à surveiller, car pour une première fois en approximativement 15 ans, quelqu’un d’autre qu’Iker Casillas sera mandaté pour garder les cages du Real. Qui de Kiko Casilla ou de Kaylor Navas pourra ravir le poste de numéro 1 à moins que d’ici là, les Madrilènes ne mettent la main sur David de Gea afin de chausser les immenses chaussures de San Iker.

Pour ce qui est de l’autre club de Madrid, les Colchoneros n’ont pas hésité à mettre la main à la poche afin d’acquérir de nouvelles recrues afin de pallier à certains départs. En effet, dans la liste des nouveaux arrivants on retrouve Jackson Martinez du FC Porto, Luciano Vietto de Villarreal, Stefan Savic de la Fiorentina ainsi que Yannick Ferreira-Carrasco de l’AS Monaco. L’Atletico a aussi rapatrié Felipe Luis en provenance de Chelsea. Mais ils ont tout de même perdu certains gros morceaux comme Miranda partit à l’Internazionale, Mario Mandzukic maintenant à la Juventus, Tobias Alderweireld qui a rejoint Tottenham ou alors Arda Turan qui porte l’uniforme du FC Barcelone. Néanmoins, malgré ces importants mouvements de personnel les hommes de Diego Simeone seront une menace constante et devraient tenir la cadence imposée par leurs rivaux.

Pour ce qui est du reste des équipes, on pourra toujours compter sur l’Athletic Bilbao, Valence et Séville pour se tenir en embuscade prêts à accrocher l’une des équipes de tête et ainsi chahuter la course au titre, sans pour autant y prétendre, à l’image du match aller de la Supercoupe d’Espagne où Bilbao a pétrifié le Barça 4-0, pour finalement remporter la Supercoupe.

  1. Aperçu de la Série A

L’autre championnat qui se fait attendre est sans aucun doute, la Série A Italienne. Possiblement le meilleur Championnat du monde à la fin des années 1990, la Série A à l’image des clubs de son âge d’or, dont certains vivent des années de vache maigre, n’est plus aussi compétitive qu’elle ne l’était. Néanmoins, le championnat transalpin reste quand même l’un des plus intéressants dans le monde. La figure de proue du championnat la Juventus Turin, finaliste de la dernière Ligue des Champions, devrait vraisemblablement être l’équipe à battre, et ce, malgré le départ de plusieurs joueurs importants. En effet, Arturo Vidal, Carlos Tevez et Andrea Pirlo ont tous les trois décidé de poursuivre leur carrière sous d’autres cieux, ce qui change radicalement l’image du club. Pour pallier à ces départs, la Vieille Dame a recruté Mario Mandzukic, Sami Khedira, Paulo Dybala, Simone Zaza et Roberto Pereyra, tous de nouveaux visages, mais qui devront s’adapter rapidement au jeu de Massimo Allegri afin que la Juventus reste maîtresse de l’Italie.

Comme d’habitude la pression viendra des deux clubs de la capitale, l’AS Roma qui s’est classée comme dauphin en 2015 et qui a recruté certains joueurs clés afin de pouvoir déloger la Juventus. On peut penser à Edin Dzecko, Wojiciech Szczesny, Mohammed Salah et Victor Ibarbo. Quant à elle la Lazio, a été plutôt raisonnable quant est venu le temps de sortir son chéquier, mais elle demeure toujours une menace considérable. Parmi les autres prétendants, on retrouve Naples et la Fiorentina mais ces deux clubs n’ont pas été des plus actifs sur le marché des transferts cet été.

Quant à eux les deux clubs milanais, l’AC Milan et l’Internazionale voudront faire oublier leurs déboires de l’an passé. Afin d’éviter pareille situation les deux rivaux n’ont pas hésité à regarnir leurs effectifs. Les Rossoneris ont ainsi recruté Carlos Bacca, Luiz Adriano, Andrea Bertolacci et Alessio Romagnoli pour la modique somme totale de 83 millions d’euros. Ils ont aussi récupéré Antonio Nocerino et Alessandro Matri partis en prêt. Toutefois, ils ont laissé filer Stephan El Shaarawy et Adil Rami.

Les Nerazzurris ne sont eux aussi pas en reste, ils ont, en effet, dépensé plus de 50 millions d’euros pour acquérir Davide Santon, Geoffrey Kondogbia, Miranda et Stevan Jovetic. Bien qu’un recrutement à grands frais ne garantit pas de succès, il faut tout de même considérer les deux pensionnaires du stade Giuseppe Meazza comme de sérieux compétiteurs.

  1. Trophée du meilleur joueur UEFA : Suarez, Messi ou Ronaldo?
    À chaque année c’est le même dilemme quand vient le temps de décerner les honneurs individuels du football professionnel, Messi ou Ronaldo? Cette année le trophée du meilleur joueur UEFA sera disputé entre les deux protagonistes habituels ainsi que le comparse de Messi au FC Barcelone, Luis Suarez. Bien que le récipiendaire soit sélectionné par un comité de journalistes selon un système de vote bien particulier, il est intéressant de dresser la candidature de chacun des trois prétendants.

Cristiano Ronaldo, l’ailier portugais du Real Madrid, a connu une autre saison faste en Liga en faisant vibrer les cordages 48 fois en 35 matchs, tout en ajoutant 10 buts en 12 matchs de Ligue des Champions. En ce qui a trait à Lionel Messi, le prodige argentin du Barça, a été égal à lui-même en accumulant 43 réalisations en 38 matchs, ainsi que 10 buts en 13 joutes de Ligue des Champions. Quant à lui, Luis Suarez, le coéquipier uruguayen de Messi, a marqué à 16 reprises en 27 présences avec le FC Barcelone dans le championnat espagnol tout en réussissant 7 buts en 10 présences en Ligue des Champions.

Toutefois, grâce au quadruplé des Blaugranas, Liga, Ligue des Champions, Coupe du Roi et Supercoupe d’Europe, Messi et Suarez partent avec une longueur d’avance. Parce que de son côté le club de Ronaldo n’a remporté qu’un trophée d’importance soit la Coupe du Monde des clubs. Logiquement si l’on observe l’ensemble des performances individuelles et collectives, on en arrive à un sacre de Messi, toutefois ce serait parler très vite, car les performances individuelles de Ronaldo pourraient rendre le suffrage plus serrer que prévu.

  1. Élections à la FIFA : Un nuage gris plane sur Platini

Alors qu’il était vu comme le principal candidat à la succession de Sepp Blatter grâce à l’appui de plusieurs Confédérations, voilà que Michel Platini se retrouve plongé dans le tumulte. En effet, un document qui s’intitule «Platini- des squelettes dans le placard» et qui émanerait des bureaux de l’UEFA, a été envoyé à de nombreux médias européens. Comme son titre l’indique, le document met en lumière certains passages peu glorieux du règne de Platini à la tête de l’UEFA. Or, selon une information du journal allemand Die Welt, relayée par Eurosport, le document en question aurait été commandé et envoyé par Sepp Blatter afin de discréditer la candidature de Platini, qui est devenu en quelque sorte son pire ennemi. Ce nouveau chapitre des scandales entourant la présidence de la FIFA s’ajoute à une entrevue donnée par Blatter à un média néerlandais, Volkskrant, dans laquelle Blatter mentionne que Platini l’aurait menacé de l’envoyer en prison afin de le dissuader de se lancer dans la campagne à sa propre succession.

La FIFA a décidé de faire enquête sur le sujet suite à une demande de l’UEFA qui voyait dans la distribution de ce document une campagne de salissage à l’encontre de son président.

  1. La MLS gagne (encore) en crédibilité

Le temps où la MLS était considérée comme une maison de retraite pour des athlètes ayant déjà offert leurs meilleures années aux grands championnats est maintenant révolu. L’arrivée de joueurs dans la fleur de l’âge comme Ignacio Piatti, Laurent Ciman, Giovanni Dos Santos et autres, permet de renforcer la crédibilité de la ligue. D’autant plus qu’à cela s’ajoute l’arrivée de plusieurs jeunes joueurs sud-américains qui se servent de la MLS pour lancer leur carrière en Europe, comme l’a fait Freddy Montero. Cette semaine la MLS a atteint un nouvel échelon de notoriété, en effet, l’un de ses joueurs vedettes, Kaká, auquel certains reprochaient de prendre une retraite prématurée en venant en MLS, a été convoqué par la sélection nationale du Brésil. En effet, suite à déception de la Copa America, le sélectionneur Dunga a fait un remaniement de son effectif et c’est ainsi que le capitaine du Orlando City SC a pu retrouver la Seleçao pour deux matchs amicaux contre le Costa Rica et les États-Unis. Si Kaká effectue un retour en sélection, il n’est pas garanti qu’il y demeure, toutefois, il s’agit d’une superbe reconnaissance pour le niveau de jeu de la MLS qui semble être jugé suffisant pour qu’un joueur y évoluant puisse être appelé au sein d’une sélection si prestigieuse. En espérant que Marc Wilmots regarde lui aussi du côté de la MLS lorsque viendra le temps de faire ses convocations, car le meilleur défenseur de la MLS, Lauren Ciman, a déjà fait savoir son envie de poursuivre avec les Diables Rouges et qu’avec ses performances on ne voit pas pourquoi il ne mériterait pas un appel. Si la MLS est adéquate pour la Seleçao il n’y a aucune raison pour qu’elle ne le soit pas pour la Belgique.

  1. Résumé des rumeurs

– Nicolas Otamendi est arrivé à Manchester et devrait passer sa visite médicale dans les prochaines heures avant de s’engager avec les Citizens – Daily Mail

– Selon une information du média allemand Bild Sport, Manchester United aurait déposé une offre de 85 millions d’euros pour Thomas Müller – ESPN FC

– L’ailier Pedro, qui fut longtemps lié dans les rumeurs à Manchester United, serait en voie de rejoindre Chelsea – Le Figaro Sport

– Mamadou Sakho serait mécontent d’être pris dans le rôle de réserviste à Liverpool et chercherait à quitter les Reds, l’AS Roma avait fait savoir son intérêt, mais il semblerait que la destination la plus probable pour le français serait le Bayern Leverkusen – L’Équipe

– Le Paris Saint-Germain pourrait mettre en vente Zlatan Ibrahimovic et si une telle situation survient Manchester United et Arsenal seraient sur les rangs – The Guardian

– En plus d’Antoine Griezmann, Chelsea aurait aussi dans son viseur le défenseur d’Everton John Stones, mais les Toffees seraient à la fois réticents et très gourmands pour le jeune défenseur britannique – The Guardian

– Le Celtic Glasgow serait très intéressé à la signature de Michu, l’attaquant espagnol de Swansea – BBC Sport

  1. Résumé des transferts

Mateo Kovacic (Inter Milan) vers Real Madrid : 35 millions d’euros

Clinton N’Jie (Olympique de Lyon) vers Tottenham Hotspurs : 14 millions d’euros

Adama Traoré (FC Barcelone) vers Aston Villa : 10 millions d’euros

Alessandro Diamanti (Guangzhou Evergrande) vers Watford : Prêt

Antonio Rüdiger (VfB Stuttgart) vers AS Roma : Prêt

Florian Thauvin (Olympique de Marseille) vers Newcastle : 17 millions d’euros

Rémy Cabella (Newcastle) vers Olympique de Marseille : Prêt avec une option d’achat                                                                                                      de 8 millions d’euros P