Drogba s’amuse, Montréal l’emporte

  \ 
impact montreal chicago fire drogba mls
Photo: impactmontreal.com

À sa première titularisation avec l’impact de Montréal, Didier Drogba s’est amusé en inscrivant trois buts, un du pied droit, un du gauche et un de la tête, rien de moins. Considérant qu’il n’est pas encore au sommet de sa forme et que la cohésion avec ses nouveaux coéquipiers n’est pas encore au beau fixe, on peut considérer cette performance  stellaire comme un petit aperçu de ce que l’Ivoirien amènera à l’Impact au cours des 18 prochains mois.

Le score de 4-3 a beau ne pas être une source de réjouissance pour l’entraîneur et l’équipe, dans l’impasse où l’Impact se trouvait depuis plusieurs semaines, les trois points étaient plus que nécessaires et ce, peu importe la manière. Cette victoire venait aussi réjouir les partisans qui avaient investi le Stade pour une deuxième salle comble consécutive, pour voir leur club relancer ses espoirs séries et s’accrochant provisoirement au 6ème rang de l’Est.

Si on devait décrire le match en un seul mot, une grande majorité choisirait sans doute ‘’Drogba’’ sans la moindre hésitation. Pourtant, c’est avant tout une victoire collective, d’un groupe qui a su démontrer un caractère totalement différent sous Mauro Biello. Oui, Drogba a marqué trois fois, mais cette passion sur le terrain, cette envie de gagner pour l’entraîneur, pour les partisans étaient palpables pour une rare fois cette saison. Si on a vu Montréal s’écrouler plusieurs fois cette saison après avoir encaissé le premier but, hier soir, on voyait une équipe qui avait confiance  en ses capacités d’en marquer deux, trois, voire même quatre… Et avec un Didier Drogba sur le terrain pendant 90 minutes, cette volonté devient soudainement beaucoup plus réaliste.

C’est non sans ironie que Didier Drogba ouvrait son compteur face à l’équipe qui a tenté par tous les moyens de l’attirer le mois dernier. Alors que Marco Di Vaio avait eu besoin de sept matchs pour inscrire son premier but montréalais, il aura fallu moins de 30 minutes à Drogba pour briser la glace. Avec son triplé, il devenait le premier joueur en MLS a inscrire un tour du chapeau au cours de ses deux premiers matchs. King Drogba!

Les titularisations de Drogba et Ignacio Piatti semblaient encore incertaines mercredi dernier, mais vendredi, on annonçait que les deux joueurs désignés seraient en uniforme contre le Fire. Montréal comptait sur une offensive 5 étoiles avec Drogba, Piatti, Andrés Romero et Justin Mapp, ça promettait! Un grand contraste avec la situation de la défense, amputée d’éléments clés, comme Laurent Ciman (appelé en sélection) et Victor Cabrera (suspendu) et remplacés par Nigel Reo-Coker et Maxim Tissot.

Malgré les trois buts accordés, il faut donner crédit à cette ligne arrière qui tout de même su donner un autre sens au match. Mention spéciale à Reo-Coker, qui a été simplement sublime avec de bons tacles et une implication nette. Le bon vieux Nigel, quoi?

Wandrille Lefevre s’est même permis un but qui donnait momentanément les devants à l’Impact, mais malheureusement, suite a un mauvais marquage dans la boite, un certain Gilberto nivelait la marque à deux partout, juste avant la mi-temps.

Si cette victoire permet à l’Impact d’oublier les dernières semaines fort difficiles, le groupe devra rapidement se concentrer sur son prochain périple en Californie, où il affrontera la meilleure équipe du circuit, le Gaxaly de Keane, dos Santos et Gerrard. Quatre jours plus tard, ce sera sur le terrain des Earthquakes de San José, avant de recevoir le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, le 19 septembre prochain.

En espérant que la Drogbamania fasse encore des siennes!