Liga | Résumé de la 6e journée

  \ 

Le Barça perd Messi

La planète foot a mal. Lionel Messi est sorti sur blessure à la 9e minute de jeu face à Las Palmas. Sur une passe en profondeur, Messi coupa dans l’axe et tenta un tir du gauche dans un angle fermé, mais Pedro Bigas mit le pied pour bloquer sa frappe. L’Argentin s’écroula au sol. Résultat : une lésion au ligament collatéral interne du genou gauche. L’attaquant barcelonais sera absent de 7 à 8 semaines selon son club.

Le FC Barcelone remporta tout de même le match 2 à 1. Après une défaite à Vigo, en milieu de semaine, les Barcelonais s’en sont remis à Luis Suarez, auteur d’un doublé (25e, 54e). Suarez aurait pu avoir un triplé sur un penalty accordé au FC Barcelone, mais Neymar le tira. Un peu comme Messi la semaine précédente, la frappe trop appuyée de Neymar se passa au dessus de la cage et se retrouva dans les tribunes du Camp Nou, anecdotique. On retiendra les trois points précieux face à un promu, mais aussi la très lourde perte pour la troupe de Luis Enrique.

Le Real bute à Kameni

Le Real Madrid avait l’occasion de conforter sa place de leader au sommet de La Liga face à Malaga. Toujours privé de Gareth Bale, James Rodriguez et Sergio Ramos, le Real avait tout de même les armes pour dominer une équipe qui n’avait toujours pas le moindre but au compteur après cinq parties de championnat.

Dominateurs du début à la fin, les Madrilènes ont payé cher leur manque de réalisme dans ce match. Un match nul de 0-0 à domicile face à l’avant-dernier du championnat. Auteur d’un match exceptionnel, le gardien camerounais, Idriss Carlos Kameni a écoeuré les joueurs de Rafa Benitez. Malgré leurs 31 frappes dont 9 cadrées, les merengues n’ont jamais trouvé la faille. Le Real pensait pourtant avoir ouvert le score à la 89e minute, mais l’arbitre siffla un hors-jeu injustifié sur Modric. À l’image d’un Cristiano Ronaldo terriblement inefficace, les Madrilènes grillèrent un joker une semaine avant le derby face à l’Atlético. À noter également, la sortie sur blessure de Jesé Rodriguez. Seul point positif, la performance de Kaylor Navas qui pour une cinquième fois cette saison, n’a pas pris de but. David qui déjà?

L’Atlético battu au El Madrigal

C’est avec la possibilité de prendre la tête du classement que les hommes de Diego Simeone se déplacèrent au stade El Madrigal à Villarreal pour y affronter une équipe toujours invaincue en championnat. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Madrilènes ont passé à côté de leur match. Leo Baptistao, l’attaquant prêté à Villarreal par l’Atléti, a ouvert le pointage pour les receveurs à la 14e minute à la suite d’un contre en plein axe. Peu tranchant et peu imaginatif devant à l’image d’un Jackson Martinez en quête de repères, l’Atléti s’en est remis à son gaucher Français pour se créer quelques occasions franches (46e, 60e).

Une défaite de 1 à 0 qui fait mal à une semaine de la réception du Real Madrid au Vincente Calderon. Simeone a de la difficulté à trouver la formule idéale depuis le début de saison, l’instabilité de son onze de départ semble avoir un impact négatif sur les joueurs. L’intégration des nouveaux venus comme Jackson Martinez et Luciano Vietto prend plus de temps que prévu aussi. Les deux attaquants ont trouvé la faille qu’à une reprise à eux deux en Liga jusqu’à maintenant.

Séville se remet sur pied

Rien n’aurait pu prédire le début de championnat catastrophique du FC Séville. Après une Supercoupe d’Europe perdue en prolongation 5 à 4 face au FC Barcelone, Unaï Emery et sa troupe pouvaient être optimistes pour la nouvelle saison de Liga. Toutefois, les cinquièmes du dernier championnat entraient la 6e journée avec aucune victoire et seulement deux points résultant de deux verdicts nuls. Pire encore, ces derniers avaient perdu sur les terres des promus, Las Palmas, en milieu de semaine.

Les Sévillans gagnèrent enfin leur première rencontre de championnat face au Rayo Vallecano 3 à 2, grâce à un but à la 86e minute de leur nouvelle recrue ukrainienne Yevhen Konoplyanka. Cela ne fut pas facile, toutefois. Après avoir mené 2-0 à la première mi-temps grâce à Gameiro et N’Zonzi, les Andalous se firent remonter en deuxième période. Bebé (l’ancienne gloire portugaise de Manchester United) sur un fabuleux coup franc réduit le score à la 51e minute, avant de voir Javi Guerra égaliser à la 68e. Emery peut dire merci à son remplaçant ukrainien qui semble être taillé parfaitement pour le style de jeu de La Liga. Une victoire qui fait du bien aux troupes et qui permet à Unaï Emery de souffler un peu avant un match important contre la Juventus en Ligue des champions.

Aspas sauve le Celta

Après avoir anéanti la défense barcelonaise en milieu de semaine, Iago Aspas sauva un point pour son équipe face à Eibar. Menés 1 à 0 dès la troisième minute, les hommes d’Edouardo Berizzo, ne semblèrent pas être retombés de leur nuage depuis leur victoire face au Barça. Héros face à Barcelone, Aspas, entré à la mi-temps, en a remis une couche face à Eibar. Sur une passe de Jonny Castro, l’espagnol égalisa à la 76e minute de jeu. Le Celta, qui demeure donc invaincu depuis le début de saison (4 victoires et 2 nuls), perd des points précieux dans l’antre de la valeureuse équipe d’Eibar et ses 5000 spectateurs.

Autres résultats

Valence           1-0      Granada CF

Sporting Gij.   1-2      Betis Séville

La Corogne    3-0      Espanyol

Getafe CF        0-0      Levante UD

Real Socied.    0-0       Athletic Club

Haut du classement après six journées

RANG ÉQUIPE MJ PTS V N D BP BC DIFF.
1 Villarreal 6 16 5 1 0 12 4 8
2 FC Barcelone 6 15 5 0 1 11 7 4
3 Real Madrid CF 6 14 4 2 0 14 1 13
4 Celta Vigo 6 14 4 2 0 15 7 8
5 Atlético Madrid 6 12 4 0 2 9 3 6
6 Deportivo La Corogne 6 11 3 2 1 11 6 5