Une bataille de gagnée pour Montréal

  \ 

 

impact montreal crew columbus mls playoffs series bernier
Photo: Pablo A. Ortiz, noticiasmontreal.com

Le Crew, ce n’est pas Toronto FC et la troupe de l’Ohio a livré une bataille féroce à l’Impact dimanche soir. La solidité di collectif, ainsi que et les changements opportuns de Mauro Biello ont cependant permis aux montréalais de prendre les devants 2-1 dans cette série aller-retour.

Pour ce troisième match en sept jours, l’Impact a répondu présent avec une victoire, pas très convaincante, certes, mais qui laisse de belles promesses pour le match-retour. La pression était énorme de la part de Columbus qui a entamé le match en lion, forçant leurs hôtes à redoubler d’ardeur dans leu zone. La brillance de la défense est constante match après match depuis l’arrivée de Biello, mais un manque de communication coûta le premier but du match au bleu-blanc-noir. Néanmoins, Laurent Ciman et Victor Cabrera ont été impériaux dans les dernier 20 mètres, devenant du coup l’élément de base de la contre-attaque rapide de l’Impact de Montréal. L’Impact aura terminé la soirée avec 49 duels remportés, contre 39.

‘’Je suis très content qu’après avoir joué trois matchs en une semaine, nous ayons été capables de les battre. Nous avons l’avance, on va se préparer cette semaine et on sera prêts à Columbus’’ –Mauro Biello

Bien que Didier Drogba, Dominic Oduro et Nacho Piatti aient fait un match correct, ils furent moins efficaces contre une défense compacte, mais surtout très agressive. Piatti ne semblait pas être dans sa zone de confort, alors qu’il était suivi de très près par les hommes en jaune. Impossible pour lui de répéter ses exploits du jeudi précédent avec deux ou trois joueurs sur le dos. Idem pour Drogba qui fut fauché à six reprises, soit autant de fautes subies par l’équipe de Columbus au grand complet.

‘’Avec Cabrera ça va très bien, on joue régulièrement ensemble, je le connais, il me connaît. C’est beaucoup plus facile même si la langue fait défaut.’’ –Laurent Ciman

Un autre match très difficile pour Oduro qui manque de créativité sur le terrain. Il a beau exploiter sa vitesse, il permet rarement aux siens de créer des occasions franches. Patrice Bernier nivelait le score pour l’Impact de la tête, sur un coup de pied de coin de Marco Donadel, démontrant encore une fois son importance sur le terrain. Au delà de ses deux buts en deux match éliminatoires, sa présence est cruciale pour l’équipe, augmentant l’intensité de jeu et permettant à Donadel de prendre un peu plus de recul dans son jeu, sans gaffer devant.

‘’Bravo à Venegas! Il arrive du banc frais, dispo et marque le but gagnant. Cela démontre surtout la profondeur de notre équipe’’ –Patrice Bernier

Johan Venegas est entré en jeu avec un quart d’heure à faire, en remplacement de Bernier, pour se retrouver, quelques instants plus tard, fin seul face au gardien, suite à une bourde défensive de Michael Parkhurst. Le Costaricain n’en demandait pas plus pour venir sceller l’issue de la rencontre et faire le plein de confiance!

Voici les clés du match pour le match-retour

Impact de Montréal :

-Mettre la pression dès le début du match. Le Crew doit se sentir intimidé.

-Créer du trafic devant le gardien, Les joueurs du Crew ont tendance à oublier le marquage quand la pression monte.

-Homme à homme. L’Impact se doit de couvrir fermement les joueurs du Crew sur les ailes et devant le but.

Crew de Columbus :

-Centrer, centrer et centrer. Le Crew excelle en jeu aérien mais ne profite pas assez de cet avantage.

-Kamara, l’un des meilleurs buteurs de la MLS à été presque muet contre Montréal, il faut lui donner le ballon plus souvent

-Le duo Finlay et Higuain devront augmenter l’intensité dimanche prochain s’ils veulent poursuivre leur parcours en série d’après saison.

L’impact de Montréal prend la route de Columbus à la fin de la semaine après deux journées de repos, lundi et mardi pour prendre du repos. Le match retour aura lieu dimanche, à 17h.