Le XI partant – Semaine du 4 janvier

  \ 

1. Peur bleue : Revirement dans la saga Drogba

Au mois d’août dernier, la communauté footballistique montréalaise retenait son souffle pendant deux semaines, alors que les rumeurs amenant Didier Drogba dans la métropole se faisaient de plus en plus insistantes. Une fois confirmé avec l’Impact, Drogba a rapidement fait sentir sa présence au sein de l’effectif montréalais, marquant 12 buts en 14 rencontres, lui insufflant un aplomb inégalé, depuis les débuts du club en MLS, ce qui a permis aux hommes de Mauro Biello d’atteindre la finale d’association. Toutefois, alors que tous s’attendaient à voir Drogba revêtir l’uniforme montréalais en 2016, certains ayant même décidé d’acheter des abonnements de saison de par cette perspective, les choses se sont gâtées dans les dernières semaines, suite au congédiement de José Mourinho causé par les affreuses performances de Chelsea.

Plusieurs rumeurs prêtent de plus en plus l’intention à Drogba de rejoindre les Blues dès cette année afin d’assister l’entraîneur intérimaire Gus Hiddink, car il faut le rappeler Drogba a une entente avec le propriétaire de Chelsea, Roman Abramovitch, lui garantissant un poste au sein du club à la fin de sa carrière. Si le club montréalais a commencé par nier tout lien entre son joueur vedette et Chelsea, il s’est rapidement mis en mode damage-control. Or, même si Gus Hiddink a reconnu que Drogba est sous contrat avec l’Impact, et dès lors, que se sera difficile de l’amener à Chelsea, un article de RDS, daté du 28 décembre 2015, se montrait beaucoup plus alarmiste annonçant le quasi-départ de Drogba et assurant qu’il n’y aurait que 10% de revoir le numéro 11 sous l’étendard montréalais.

abramovich drogba chelsea impact montreal mls
Difficile d’y voir clair, néanmoins il apparaît que cette rumeur pourrait être non fondée. D’une part, car Drogba ne possède pas, à ma connaissance, de licences d’entraîneur, il ne peut donc pas être sur la touche de quelconque club professionnel, d’autres part, la saison de Chelsea arrive à terme en mai, Drogba pourrait tout de même rejoindre Montréal à ce moment. Il est aussi important de garder en tête que faire les cours d’entraîneur prennent environ un an et que Drogba ne serait pas habilité à commencer la saison 2016-17 à la barre de Chelsea. Qui plus est, même si certains avancent que Roman Abramovitch espère mettre Drogba à la tête de son club d’ici 2 ans, il s’agit d’une situation plus qu’improbable considérant que Drogba serait inexpérimenté et, sauf tout respect pour cette légende du football, si Zidane doit faire ses classes avant de prendre les rênes d’une équipe professionnelle, Drogba devra logiquement en faire autant.

Si le pire venait à se réaliser et que Didier Drogba résille son contrat et plie bagage pour Londres, il va sans dire que Montréal recevrait une généreuse compensation. Si un club latino-américain, dont les propriétaires sont assurément moins fortunés qu’Abramovitch, a offert 5 millions d’euros pour Ignacio Piatti, on peut affirmer sans se tromper que Joey Saputo serait en position de demander une indemnité dépassant les 10 millions voire 15 millions d’euros de la valeur médiatique de Drogba pour l’Impact. Ce sont d’ailleurs fort probablement des négociations de cette nature qui font traîner ce dossier.

Il ne faut pas voir la recherche d’un éventuel remplaçant à Drogba comme un signe de son départ imminent. Bien au contraire, considérant que la période des transferts n’est ouverte que d’ici le 31 janvier, l’Impact se doit d’avoir un remplaçant d’urgence afin de ne pas se retrouver le bec à l’eau, car la saison de la MLS commence au début du mois de mars, ce qui viendra plus vite qu’on n’ose l’imaginer.

2. La valse des entraîneurs se poursuit

Dans une chronique précédente, Laurent Blanc, Mauricio Pochettino et Louis Van Gaal avaient été identifiés comme étant parmi les entraîneurs les plus susceptibles d’être sur la sellette rapidement. Force est d’admettre qu’à la mi-saison Blanc et Pochettino font particulièrement bien, particulièrement l’Argentin dont l’équipe est en très grande forme par les temps qui courent, pointant au quatrième rang de la Premier League avec seulement 2 défaites encaissées, dont une au premier match de la saison. Pour ce qui est de van Gaal, après s’être lancé dans la folie du magasinage d’été, recrutant au passage Anthony Martial pour 80 millions d’euros, il a connu des débuts encourageants avant de voir son club plonger dans un marasme sans précédent, qui commença avec l’élimination de la Ligue des Champions aux mains de Wolfsburg.

Après des défaites consécutives contre les promus Bournemouth et Norwich à domicile ainsi qu’à Stoke, Louis Van Gaal est sur la corde raide. Plusieurs rumeurs font état de son congédiement éminent à la prochaine chute des Red Devils. Rafael Benitez, le manager du Real Madrid, se retrouve dans la même situation après une séquence plus difficile pour les Merengues, lors de laquelle ils furent disqualifiés de la Copa del Rey pour avoir fait jouer Denis Cherychev qui était sous le coup d’une suspension. Heureusement pour Benitez, les performances du Real Madrid et de ses joueurs vedette, notamment contre Malmö, ont quelque peu calmé les critiques qui fusaient contre lui.

van gaal gif manchester united sacked
Certains entraîneurs ont malheureusement (ou heureusement, c’est selon) eu moins de chance. José Mourinho, Gary Monk et Brendan Rodgers se sont tous vu montrer la porte suite aux décevantes performances de leurs équipes respectives. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Jurgen Klopp à Liverpool, Gus Hiddink à Chelsea, ainsi que Gary Neville à Valence, ont tous été embauchés afin de redresser la barre, avec plus de succès pour l’Allemand que pour les autres jusqu’ici. Fait inusité, même si tout va pour le mieux au Bayern Munich, Pep Guardiola a annoncé son départ au terme de la présente campagne et sera remplacé par Carlo Ancelotti. Tout porte à croire que le Catalan devrait reprendre le flambeau à Manchester City, au mois d’août prochain.

3. L’année du renard

En BPL, on attendait les ténors habituels; Chelsea, Arsenal, les deux clubs mancuniens et Liverpool, mais ce sont plutôt deux petits clubs, Leicester et Crystal Palace, qui se sont amusés à jouer les trouble-fête dans le top 5 de la BPL en ce début d’année 2016. Bien que Palace ait réussi l’exploit de se glisser dans le top 5, l’attention médiatique était majoritairement tournée vers Leicester, promu l’an dernier, qui a détenu la pole position de la BPL pendant quelques semaines, et ce, malgré un budget nettement inférieur à celui de ses rivaux. Plusieurs raisons peuvent expliquer les performances inédites des Foxes, d’abord, leur 14e position au classement de la Premier League la saison passée leur a valu prime monétaire fort intéressante ce qui leur a permis de renforcer leur effectif en allant chercher les défenseurs Yohan Benalouane, Christian Fuchs, Robert Huth, le milieu N’kolo Gante et l’attaquant Gokhan Inler. Ensuite, les éclosions de Jamie Vardy et de Riyad Mahrez ont revigoré l’attaque de Leicester.

vardy gif leicester city bpl

À 28 ans, Vardy a triplé dans la première moitié de saison sa production totale de la saison dernière trônant, en ce moment, au sommet des marqueurs avec 15 réalisations. Il est sans contredit la révélation de la saison en Premier League, grâce à une éclosion tardive à l’instar de Rickie Lambert et de Charlie Austin, qui ont fait de même au cours des dernières années. Mahrez, avec ses 13 buts et 7 passes, a quant à lui triplé sa production de l’an passé. Un tel apport offensif ne peut que donner à l’entraîneur Claudio Ranieri de nouvelles munitions pour déstabiliser l’adversaire. Il est a noter que Ranieri est lui aussi l’une des raisons principales de ce succès. Fort apprécié de ses joueurs pour les récompenses qu’il leur donne, notamment de la pizza et de la bière, il a réussi à fédérer son effectif et ainsi donner une envie de jouer comme il s’en voit peu de nos jours. De façon réaliste, il est fort probable que Leicester ne maintienne pas la cadence des ténors de la BPL et ne s’empare pas du titre, mais une qualification pour la Ligue Europa ou même, qui sait, pour la Ligue des Champions est plus qu’envisageable pour les Foxes.

4. Changements dans le vestiaire montréalais

Bien que Didier Drogba, Laurent Ciman, Ignacio Piatti et Evan Bush constituent le noyau central de l’Impact de Montréal, Mauro Biello ne peut compter uniquement que sur ceux-ci s’il ose aspirer aux grands honneurs. Le milieu de terrain de l’Impact, bien que fourni de nombreux joueurs, est possiblement le domaine nécessitant le plus d’améliorations. Malgré toute leur bonne volonté Nigel Reo-Coker, Marco Donadel et Callum Mallace ne répondent que partiellement aux défis présentés par leurs adversaires. Les deux premiers peinent à tenir 90 minutes tandis que Mallace est souvent capable du meilleur, la passe sur le fameux de Cameron Porter, comme du pire, soit ses nombreux contrôles et passes ratés. Même son de cloche du côté de Patrice Bernier, bien qu’il soit toujours un joueur d’importance pour le onze montréalais comme il l’a montré en séries éliminatoires, le capitaine ne possède plus ses capacités physiques d’antan. L’arrivée d’un milieu de terrain central de préférence box to box ayant un équilibre entre expérience et jeunesse ne pourrait qu’être bénéfique pour l’Impact. À cet effet, l’un des joueurs qui apparaissent intéressants est l’italien Emanuele Giaccherini âgé de 30 ans, présentement en prêt au FC Bologne, depuis Sunderland.

drogba chelsea montreal mls impact
Une autre position qui sera à surveiller est l’aile gauche, occupée par Justin Mapp avec brio depuis quelques saisons. Le poste est maintenant disponible suite au départ du numéro 21 pour Kansas City. La direction de l’Impact considère-t-elle que Johan Venegas en a montré suffisamment pour obtenir le poste? Ou alors pourrait-on assister à un réalignement d’Ignacio Piatti à sa position de prédilection si un milieu de terrain central est recruté? Il faudra aussi surveiller l’arrivée possible d’un nouvel attaquant ne serait-ce que pour donner un répit à Didier Drogba ou tout simplement pour le remplacer. Bien que l’Impact ait mis sous contrat Cameron Porter et possède déjà Dominic Oduro et Anthony Jackson-Hamel, aucun des trois n’a le calibre, jour pour jour, pour oser prétendre remplacer Drogba à temps plein. Il y aura assurément (au mojns) un joueur invité au camp d’entraînement pour remplir ce rôle.

Parmi les autres dossiers chauds qui devraient occuper Mauro Biello compagnie, il y a l’avenir d’Ambroise Oyongo. Le jeune arrière camerounais n’a pas caché son intention de tenter sa chance en Europe et son départ laisserait un vide dans la défense montréalaise. Aussi, l’état-major montréalais devra essayer de faire une place aux jeunes de l’académie qui poussent de plus en plus. Ne soyez pas surpris de voir Louis Béland-Goyette, Jérémy Gagnon-Laparé ou Alessandro Riggi enfiler l’uniforme de l’équipe première en cours d’année.

Selon le site Transfermarkt : Siaka Tiéné, un défenseur latéral gauche ivoirien de 32 ans, aurait rejoint l’Impact de Montréal en tant que joueur libre. Il a notamment évolué à Montpellier, en Ligue 1.

5. Platini et Blatter bannis du football pour les 8 prochaines années

Difficile de nier que l’année 2015 en fut une plutôt mouvementée dans les bureaux de la FIFA. Entre les multiples allégations de fraude et de corruption, l’arrestation de plusieurs de ses dirigeants et leur mise en accusation, la réélection de Sepp Blatter le 29 mai et sa démission le 2 juin, ainsi que les nombreuses enquêtes des autorités suisses et américaines, la FIFA a perdu le peu de lustre qui lui restait. C’est ainsi que tristement, et au grand dam des vrais acteurs du football, Joseph Blatter est la personnalité du football ayant le plus marqué l’année 2015.

blatter platini uefa fifa suspension

Or, alors que l’on croyait que Blatter allait compléter son mandat en février 2016 et que Michel Platini se positionnait comme le favori au trône de la FIFA, voilà que les deux hommes se retrouvent bannis de toute activité liée au football pour les 8 prochaines années par la Commission d’éthique de la FIFA. Il s’agit là de la fin d’une avalanche de scandales qui aura duré trop longtemps et qui a ignoblement permis à des gens qui devaient œuvrer pour le bien du football d’éclipser ceux pour lesquels ils étaient supposés travailler, soit les joueurs et les fans. En espérant qu’en 2016 la campagne électorale pour la présidence de la FIFA apporte un vent nouveau et permette aux joueurs de se réapproprier leur sport et ainsi mettre au rencard, d’une fois pour toutes, la vanité et l’obscurantisme qui ont longtemps trop reigné dans cette organisation5.

6. Ballon d’or 2016

Qui dit nouvelle année, dit nécessairement nouveau Ballon d’or et cette année ne fait pas exception. Neymar, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo sont en lice pour l’obtention de la récompense individuelle la plus prestigieuse du football. Si Ronaldo est le «best player in the world… until January!» de l’aveu même du Madèrois, Messi devrait se mériter un 5e Ballon d’or et franchement l’exercice critique de l’attaquant du Real Madrid est fort probablement gage d’une réalité imminente.

ronaldo messi ballon dor fifa 2016 2016

En effet, bien que leurs statistiques individuelles soient similaires 57 buts et 17 passes pour Ronaldo tandis que Messi a engrangé légèrement plus de points avec 52 buts et 26 passes. De plus, aidé de Neymar et Suarez, l’Argentin a assuré un quintuplé en 2015 au FC Barcelone, qui a mis la main sur La Liga, la Ligue des Champions, la Supercoupe de l’UEFA, la Coupe du Monde des Clubs et la Copa del Rey. Malgré d’excellentes performances et un palmarès équivalent à celui de Messi, Neymar ne peut aspirer au titre simplement, car ses statistiques individuelles sont en deçà de celles de ses deux compétiteurs. Toutefois, nul doute que ce n’est que partie remise pour le jeune Brésilien qui a encore une longue carrière devant lui, contrairement à Messi et Ronaldo qui se feront éventuellement rattraper par le temps.

7. Champions League

En Ligue des Champions, les confrontations de la phase à élimination directe, qui se déroulera à la fin février, sont maintenant connues et si certaines d’entre elles sont plutôt déséquilibrées, nous aurons droit à tout un spectacle dans les autres.

D’abord, le Paris Saint-Germain et Chelsea croiseront le fer à nouveau, les Londoniens voudront assurément venger leur élimination de l’an passé subies aux mains de ces mêmes Parisiens et fondent beaucoup d’espoir sur la C1 pour effacer leurs déboires en Premier League. De leur côté, les Parisiens souhaitent ardemment confirmer leur place dans l’élite européenne et tenteront de passer à l’étape supérieure. Ensuite, nous aurons droit à une confrontation Zénith Saint-Pétersbourg – Benfica, deux équipes au profil similaire qui devraient offrir une âpre bataille afin de passer à la ronde suivante.
Dans le troisième affrontement, les surprenants Belges de La Gantoise se mesureront à Wolfsburg, les Allemands devraient s’en sortir sans trop de mal quoique La Gantoise est un adversaire coriace et qui ne doit surtout pas être pris à la légère.

champions league 2015 2016

Quant à lui le Real Madrid de Rafael Benitez défiera l’As Roma de Rudi Garcia, dans affrontement qui ne sera pas de tout repos pour des Merengues à la confiance fragile, néanmoins au grand désarroi des partisans des Giallorossi, la machine offensive du Real devrait leur permettre de passer au tour suivant.
Leurs rivaux du FC Barcelone, meneurs de La Liga, affronteront Arsenal, actuellement meneurs de la BPL. Cette confrontation sera l’une des plus relevées et Alexis Sanchez espèrera jouer les troubles fêtes contre ses anciens coéquipiers, quoiqu’avec le trio MSN (Messi, Suarez, Neymar), le Barça ne devrait pas être troublé outre mesure.

À l’instar de son compatriote Sanchez, Arturo Vidal du Bayern Munich retrouvera ses anciens collègues de la Juventus Turin, dans une des meilleures affiches des 8e de finale. Bien que la Juve soit un adversaire redoutable, les finalistes de la saison dernière ne feront probablement pas le poids face aux dangereux Bavarois.
Finalement, dans des confrontations moins hautes en couleur, l’Atletico Madrid et le PSV Eindhoven se disputeront une place en ¼ de finales, dans une série aller-retour qui devrait être à l’avantage des Colchoneros. Tandis que Manchester City devrait se débarrasser aisément du Dynamo Kiev pour continuer son périple vers un premier titre de la Ligue des Champions.

8. Disparition de la W-League

Si le football féminin a été mis sous les feux de la rampe au Canada cette année, grâce à la présence de la Coupe du Monde féminine de la FIFA en sol canadien, les choses se sont assombries en novembre alors que la W-League, deuxième division si l’on peut s’exprimer ainsi du football féminin aux États-Unis et au Canada, cessa subitement ses activités, après 20 ans d’existence. Les deux équipes québécoises, dans lesquelles évoluent une majorité des meilleures joueuses de la province, dont plusieurs membres des équipes nationales, se sont retrouvées sans ligue.

uswnt gif w league womens socceruswnt gif w league womens soccer

Il s’agissait là d’un immense coup porté contre le football féminin, d’autant qu’outre certaines exceptions comme Josée Bélanger peu de joueuses québécoises évoluent hors de la Province, hormis celles jouant dans le circuit universitaire américain. Fort heureusement, les Comètes de Laval et le Dynamo de Québec ainsi que 6 autres équipes ont fondé la United Women’s Soccer, une ligue dont le but premier est d’offrir un niveau de jeu élite aux meilleures joueuses de football du continent et aussi de palier à l’extinction de la W-League.

9. Benzema et Valbuena

Karim Benzema est présentement au sein d’un scandale d’importance qui fait les choux gras de la presse française. En effet, l’attaquant du Real Madrid a été placé en garde à vue, le 4 novembre dernier, et des conversations qu’il a eues avec d’autres suspects laissent croire que Benzema n’a pas seulement voulu aider Valbuena, mais aurait servi de véritable intermédiaire entre Valbuena et les maîtres-chanteurs. Benzema aurait lui-même reconnu avoir joué ce rôle d’intermédiaire. Bien que l’affaire n’ait pas progressé publiquement depuis quelques semaines, Benzema a été mis à l’écart de l’Équipe de France, par le président de la FFF Noël Le Graët. Toutefois, plusieurs personnes contestent la rigidité de cette suspension.

benzema valbuena gif euro 2016 france

À la base scrupuleusement observés par les médias les footballeurs français membres de l’équipe de France sont d’autant plus épiés de par leur statut de représentants du drapeau tricolore. C’est donc dire que les moindres faits et gestes de ces joueurs se retrouveront en une des journaux et des bulletins d’information. Ce faisant, afin de vouloir protéger l’image de la FFF devant des actes répréhensibles d’un joueur envers un autre, la FFF a suspendu Benzema. Cependant, le temps fera son œuvre d’ici l’Euro 2016, disputé en France, et il ne faudrait pas se surprendre de voir Benzema réintégrer l’Équipe de France, car il est sans conteste le détenteur du poste de titulaire de l’alignement tricolore. Il y a fort à parier que les considérations footballistiques prendront le dessus sur tout le reste, à moins que Benzema ne se retrouve derrière les barreaux d’ici là.

10. Transferts confirmés

Liam Ridgewell (Portland Timbers) vers Brighton & Hove Albion : Prêt de 6 semaines
Kevin Großkreutz (Borussia Dortmund) vers Galatasaray : Transfert permanent suivant un prêt
Hernan Bernardello (Newell’s Old Boys) vers CD Cruz Azul : Retour de prêt
Seydou Doumbia (CSKA Moscou) vers As Roma : Retour de prêt
Fernando Aristeguieta (Philadelphia Union) vers FC Nantes : Retour de prêt
Steven Vitória (Philadelphia Union) vers Benfica B : Retour de prêt
Alexandre Pato (São Paulo) vers Corinthians : Retour de prêt
Jonas Hofman (Borussia Dortmund) vers Borussia Mochengladbach : 5,60 millions £
Luis Fabiano (São Paulo) vers TJ Quanjian (Chine) : Transfert Gratuit
Lamine Koné (FC Lorient) vers Sunderland : 5 millions €

11. Résumé des rumeurs

Manchester United aurait déposé une offre de 32 millions de livres sterling pour Felipe Anderson de la Lazio Rome – The Sun
Mathieu Debuchy, sur le départ à Arsenal après avoir perdu son poste de partant aux mains d’Hector Bellerin, serait convoité par l’As Roma et Lyon – The Daily Mail
Manchester City serait intéressé à Isco du Real Madrid et aurait offert 32 millions de livres sterling à la Casa Blanca – The Sun
Liverpool aurait à l’œil Batéfimbi Gomis de Swansea et le gardien Steve Madanda de l’Olympique de Marseille – The Guardian
Arsenal envisagerait de recruter Javier Hernandez (Bayer Leverkusen), Jesé Rodriguez (Real Madrid) et Nolito (Celta Vigo) – The Guardian
Oscar et Cesc Fabregas seraient sur le radar de la Juventus qui pourrait avoir de la compétition pour recruter l’Espagnol alors que l’Inter s’est aussi montré intéressé – The Guardian
Ashley Cole serait en voie de rejoindre Steven Gerrard et le Galaxy de Los Angeles – ESPN FC
Manchester United aurait un intérêt envers James Rodriguez et pourrait offrir 59 millions de livres sterling au Real Madrid pour les services du Colombien – Fox News
Aston Villa viserait Loic Remy comme ajout à leur formation – Skysports
Lorenzo Insigne pourrait rejoindre le Paris Saint-Germain au cours du prochain mois – FootMercato
Stephan El Sharawyy attiserait la convoitise de l’AS Roma alors qu’Alessio Cerci intéresserait le FC Bologne et la Sampdoria – Gazzetta dello Sport
L’attaquant Carlos Vela du Real Sociedad attirerait l’attention de plusieurs franchises de la MLS – L’Équipe