Le XI partant – Semaine du 11 janvier

  \ 

Impact de Montreal Toronto FC drogba

  1. Drogba : après la peur bleue, Montréal nage en plein bleu

La semaine dernière dans cette même chronique, on s’est penché sur les rumeurs de plus en plus insistantes voulant que Didier Drogba quitte l’Impact de Montréal pour aller rejoindre Chelsea en tant qu’assistant- entraîneur. Bien qu’à ce moment, la possibilité que Drogba rejoigne les Blues était de plus en plus plausible, il n’en demeurait pas moins que son départ n’était pas chose faite selon divers facteurs énoncés dans l’édition précédente de cette chronique. Or, voilà que ce jeudi 7 janvier 2016, tous ces facteurs semblaient avoir volé en éclat alors le très réputé journal français L’Équipe sortait en grande primeur que Drogba avait annoncé sa retraite et allait prendre place sur le banc de touche aux côtés de Gus Hiddink dans les prochains jours. Naturellement, les médias montréalais se sont affolés, après tout le «sauveur» de la dernière saison de l’Impact venait vraisemblablement de quitter le club, dégriffant du même coup l’attaque montréalaise. Toutefois, comme il est malheureusement souvent le cas dans le monde du sport, mais aussi des médias en général, certaines informations non vérifiées sont souvent diffusées en grande primeur, et rapidement tant l’Impact de Montréal que le principal intéressé se sont empressés de démentir l’information.

Il n’en demeure pas moins que les partisans du bleu blanc noir ont été proie à une peur bleue cette semaine et son maintenant dans le bleu, en ce sens que l’on ne sait toujours pas quelle avenue privilégiera Didier Drogba. Si plusieurs personnes semblent convaincues qu’il est engagé sur le chemin menant à Stamford Bridge, à en croire les écrits de plusieurs journalistes, il ne faudrait pas sauter si vite aux conclusions. D’abord, parce que Drogba n’a pas annoncé encore son départ et que plus il retarde sa décision moins il ne reste de match à Chelsea, ce qui rendrait sa présence beaucoup moins nécessaire que l’on pourrait le croire. Toutefois, l’élément qui me semble clef est la déclaration récente de Gus Hiddink, entraîneur par intérim de Chelsea, qui a mentionné en conférence de presse «I have expressed in the past that Didier Drogba is a big legend for the club but he is still under contract and we have to respect that and leave it at peace». Nul doute, qu’Hiddink, dont le mandat n’est que temporaire, ne veut pas créer de remous et donc, à la lumière de ces déclarations, ne devrait pas tenter de son propre chef d’attirer Drogba à Londres. Dès lors, sachant qu’Hiddink sera remplacé, cet été, il ne faut pas écarter la possibilité que Drogba reste à Montréal, en faisant certaines visites à Stamford Bridge, et complète son contrat avant de rejoindre Chelsea, quelque part en octobre ou novembre 2016.

Toutefois, il semblerait que cette option soit de plus en plus amoindrie selon les dires de plusieurs personnes suivant de près la situation. En effet, de nombreuses rumeurs informations surgissent à l’effet que l’Impact de Montréal aurait dans sa mire différents attaquants afin de chausser les souliers de l’actuel numéro onze Montréalais. Le journaliste Philip Harmeling mentionnait entre autres sur Twitter que l’Impact aurait deux joueurs en tête, deux anciens internationaux l’un italien l’autre français et que l’un d’entre eux pourrait s’amener à Montréal dès cette semaine. À cela s’ajoutent diverses rumeurs ayant surgi cette semaine, qui liaient l’attaquant argentin Guido Carrillo, évoluant à Monaco en Ligue 1, à l’Impact, il semble néanmoins, selon Patrick Leduc, qu’il n’y ait pas eu de contacts entre l’Impact et les représentants du joueur, aux dires du père de Carrillo.

En somme, bien que nous sommes plusieurs à spéculer sur l’avenir de Drogba, lui seul peut décider de son sort. Nombreux sont ceux qui espèrent un dénouement rapide de ce dossier afin que l’état-major de l’Impact ait le temps de recruter un remplaçant en cas de départ. En espérant que le message contenu dans la lettre ouverte d’Arcadio Marcuzzi se rende jusqu’à la superstar de l’Impact, si elle a traversé l’Atlantique pour atteindre la une de magazines sportifs ivoiriens, il y a espoir. Ne désespérez pas partisans montréalais!

  1. Après une superbe saison place à l’incertitude

Même si l’intention n’est pas d’être alarmiste, force est d’admettre que l’incertitude plane aux dessus du Stade Saputo. En effet, après une très prometteuse saison 2014-15 en autres à cause de la présence en finale de la Ligue des Champions, l’arrivée de Didier Drogba et la participation à la demi-finale d’association des séries éliminatoires, l’Impact de Montréal se retrouve dans une situation nébuleuse. Outre Didier Drogba dont les tribulations ne cessent de semer le doute dans la tête des partisans montréalais, il serait maintenant question d’un éventuel départ d’Ignacio Piatti.

Selon certaines informations diffusées sur les réseaux sociaux, l’Argentin aurait exprimé le souhait d’être prêté à un club argentin pour une période d’un an. Selon ces mêmes informations, la demande de Piatti serait liée à son entourage, spécialement sa famille, qui vit difficilement l’éloignement du meneur de jeu argentin. Il faut rappeler que Piatti et sa famille ont connu une année éprouvante marquée par le décès du grand-père du joueur et par un AVC dont a été victime le père du numéro 10 de l’Impact. Devant une telle situation, il est inévitable que la distance séparant Piatti de sa famille n’ait fait qu’accentuer le quotient de difficulté émotionnel pour le joueur et son entourage. Dès lors, les demandes du joueur sont tout à fait légitimes, mais cette situation mettrait en péril les capacités de l’Impact de transposer ses succès de l’année 2015 en 2016.

Dès lors, bien que la saga Didier Drogba occupe la majeure partie de l’esprit des dirigeants du onze montréalais, il est impératif que ceux-ci aient en tête une solution à la situation de Piatti. D’une part pour combler les besoins du joueur et si ces besoins ne sont comblés que par un retour de Piatti en Argentine, il faudra d’autre part trouver une solution de rechange, et ce, impérativement.

  1. Zidane nouveau maître à penser du Real Madrid

Si la semaine passée, on parlait ici même du ballet des entraîneurs dans les grands championnats européens alors que la situation au Real Madrid laissait présager que Rafael Bénitez allait être le prochain domino à tomber. Il suffisait d’en parler pour que cela arrive, en effet, l’ancien manager de Naples et de Liverpool a été victime des insuccès de son équipe et a dû céder sa place à une légende du club, Zinedine Zidane, suite à un match nul de 2 à 2 concédé à Valence.

zidane marca benitez real madridPour plusieurs, il ne s’agissait que d’une question de temps avant que l’ancienne gloire de la sélection française ne se retrouve derrière le banc d’un grand club européen de surcroît le Real Madrid, où il avait servi comme adjoint lors du règne de José Mourinho avant de se voir confier les rênes de l’équipe de réserve de la Casa Blanca. Zidane aura du pain sur la planche, car il n’est un secret pour personne que l’objectif du président du Real Madrid, Florentino Pérez, est d’éviter une seconde saison de suite sans trophée. Or, il ne reste que deux compétitions dans lesquelles les Merengues sont en lice, La Liga, bien évidemment, et la Ligue des Champions, deux compétitions où triompher s’avère une tâche particulièrement difficile. Effectivement, le Real Madrid pointe au 3e rang du championnat espagnol, avec 40 points quatre de moins que l’Atletico Madrid qui mène la course, alors que le FC Barcelone est au second rang grâce à ses 42 points, mais possède un match en main sur ses rivaux. Sachant que La Liga est ardemment disputée, il sera fort difficile, mais pas impossible, pour Zidane et ses hommes de prendre la tête. Tandis que du côté de la Ligue des Champions, le Real a eu un tirage relativement difficile rencontrant en huitième de finale l’AS Roma, et les choses deviendront de plus en plus compliqués au fur et à mesure qu’ils avanceront dans la compétition, si bien sûr ils réussissent. Bref, la tâche s’annonce compliquée pour le Real et son nouveau manager, mais nul doute que s’ils maintiennent le niveau de performance qu’ils ont affiché contre Deportivo La Corogne pour l’emporter 5-0, on pourrait voir Zidane soulevé un trophée dès le mois de mai prochain.

  1. Le Lion rugit à nouveau!

Si en Angleterre l’année s’annonce être celle du renard, l’année 2016 pourrait fort bien être celle du règne du Lion. En effet, le Sporting Clube Portugal sort d’une série d’années de misère marquées par de graves problèmes financiers, la perte de nombreux joueurs clefs et une atroce 7e place au classement final de la Liga ZonSagres en 2012-2013. Or depuis cette désastreuse année le Sporting a remonté la pente, mais n’a pas pu concrétiser sa remontée finissant 2e en 2013-14 et 3e en 2014-15, concédant le titre à son rival de toujours, Benfica. Cependant, tout indique que 2015-2016 sera l’année où les Leões mettront fin à une disette de 14 ans sans être champions du Portugal. La principale raison de l’exceptionnelle saison du Sporting est l’arrivée de l’entraîneur Jorge Jesus, qui a véritablement transformé l’équipe lui insufflant une confiance en ses moyens et la capacité de rivaliser avec ses éternels rivaux de Porto et de Benfica. Porté par Islam Slimani, Adrien Silva, Wiliam Carvalho, João Mario et Paulo Oliveira, le Sporting trône en tête du classement de la Liga Zon Sagres avec 44 points, 4 de plus que son dauphin, le FC Porto, qu’il a par ailleurs vaincu 2 à 0, le 2 janvier dernier. Qui plus est, les Lisboètes se sont qualifiés pour les 16e de finale de la Ligue Europa où ils affronteront le Bayer Leverkusen, en février prochain. Tout n’est pas rose pour les Verde e Brancos alors qu’ils sont au centre des allégations dans l’affaire des FootballLeaks qui a secoué le Portugal cet automne, néanmoins, un vent favorable semble souffler en direction l’Estadio José Alvalade XXI, en espérant pour les Sportinguistas qu’il continue de souffler jusqu’en mai.

wilfried nancy impact montreal assistant mauro biello mls 2016

  1. Sang neuf sur le banc de l’Impact

Malgré la tourmente entourant ses joueurs les premiers changements concernant l’effectif de l’Impact de Montréal n’ont pas eu lieu sur le terrain, mais bien sur les lignes de touche. En effet, l’Impact a annoncé que Wilfried Nancy, Yannick Girard et Massimo Di Ioia rejoindront le personnel d’entraîneurs de l’équipe première du club, qui sera presque entièrement constitué de Québécois, outre Nancy et le préparateur mental Antoine Guldner qui nous viennent de l’Hexagone. Il s’agit d’une superbe nouvelle pour le football québécois alors que l’on constate que des entraîneurs de chez nous pourront évolué au plus haut niveau de football en Amérique du Nord, ce qui est crucial dans le développement du football au Québec que ce soit pour le développement des joueurs que pour leur direction lors des matchs. En effet, une partie du développement du football trop souvent laissé dans l’ombre est le développement d’entraîneurs locaux capables de guider, de conseiller et d’encadrer les joueurs et de leur enseigner une philosophie de jeu propre à notre culture de football. Il s’agit aussi d’une excellente nouvelle pour les jeunes de l’Académie de l’Impact, alors que certains de leurs entraîneurs se retrouvent avec l’équipe première et pourraient être tentés de leur faire confiance au sein de l’équipe première, alors qu’on sait que des jeunes comme Jérémy Gagnon-Laparé, Alessandro Riggi et Louis Béland-Goyette cognent à la porte du vestiaire de l’équipe première en espérant décrocher un poste. On pourrait questionner l’arrivée de trois jeunes entraîneurs au sein de l’équipe première de par leur «inexpérience» au plus haut niveau, mais si l’on regarde les performances des équipes de l’Académie entraînées par les trois hommes, la majorité des doutes s’en voit dissipée.

  1. Miami City FC

Alors que les rumeurs vont bon train depuis quelques années à l’effet que David Beckham soit sur le point de mettre sur pied une équipe de la MLS à Miami, voilà que deux anciens de l’AC Milan, Paolo Maldini et Alessandro Nesta sont en train de contrecarrer ses plans avec l’aide de l’équipementier Macron. La paire de défenseurs centraux la plus solide de l’histoire des Rossoneris est à l’origine du Miami FC, une nouvelle franchise de la NASL dont 2016 sera la saison inaugurale. L’équipe compte déjà sur une dizaine de joueurs, dont l’international hondurien Wilson Palacios, anciennement de Tottenham Hotspur et de Stoke City, Dario Cvitanich, un attaquant argentin de 31 ans ayant joué à l’Ajax Amsterdam avant de devenir une vedette en Ligue 1 avec l’OGC Nice ainsi que sur Blake Smith, ancien choix de première ronde de l’Impact de Montréal.

À noter qu’ils ont aussi embauché l’ancien préparateur physique de l’Impact Paolo Pacione. Il s’agit du principal club de football professionnel à être établi dans le sud de la Floride depuis le défunt Miami Fusion qui évolua en MLS de 1998 à 2002. Le principal avantage du groupe mené par Nesta, Maldini et Riccardo Silva, un richissime homme d’affaires italien, est que leur club est déjà mis sur pied, supporté par un équipementier (Macron) et a un domicile soit l’Ocean Bank Field. La question se pose sérieusement quant à la viabilité d’un second club de football à Miami et dès lors, il se pourrait fort bien que Nesta, Maldini et Silva aient durement taclé les espoirs et la volonté du groupe mené par David Beckham.

  1. L’avarice de jeu à l’image de la saison de Manchester United

van gaal united old trafford manchesterMalgré un effectif ayant coûté plus de 250 millions de livres depuis l’entrée en poste de Louis Van Gaal, Manchester United peine à offrir des performances convaincantes, comme en témoigne l’atroce victoire de 1 à 0 contre Sheffield United en FA Cup, alors que les Mancuniens ont eu peine à menacer la cage du club de League One, ne l’emportant qu’à la 93e minute sur un tir de pénalité. Il ne faut pas s’en cacher les Red Devils de Van Gaal ne pratiquent pas un football séduisant, se contentant de conserver le ballon sans pour autant amener le danger dans la surface de réparation adverse, alors que leur effectif est bien fourni en joueurs offensifs avec la présence de Martial, Depay et Rooney pour ne nommer que ceux-là. À cela s’ajoutent divers choix tactiques plutôt douteux de la part de Van Gaal qui ne cesse de repositionner ses hommes, et ce, en défiant parfois tout bon sens. Si la situation n’a pas encore tourné au vinaigre pour United, cela ne saurait tarder à moins d’un sérieux redressement alors que le club pointe présentement en 6e place avec 33 points soit 9 de moins qu’Arsenal qui trône en tête du classement. Il y a fort à parier qu’Ed Woodward et Van Gaal travaillent présentement à amener du renfort à cette équipe, mais d’abord et avant tout, le principal changement devra venir à l’interne et le club se doit de mettre fin à l’avarice dans son jeu s’il veut espérer remporter un titre cette année. United rencontrera son premier gros test de l’année 2016 alors qu’il se déplace à Liverpool ce dimanche pour y affronter la bande à Jurgen Klopp.

  1. Ballon d’or féminin

Bien que souvent reléguées dans l’ombre de leurs confrères, les footballeuses de ce monde ont elles aussi leur Ballon d’or, remis lors de la même cérémonie. Cette année les trois joueuses en compétition sont l’Américaine Carli Lloyd, la Japonaise Aya Miyama et l’Allemande Celia Sasic. À la lumière de ses performances étincelantes à la Coupe du Monde au Canada, Carli Lloyd l’a logiquement emporté sur ses deux adversaires, elle qui a raflé les titres de Ballon d’or de la compétition ainsi que celui de soulier d’argent.

Elle s’est notamment illustrée avec un somptueux triplé en finale contre le Japon pour mener la sélection américaine aux grands honneurs. Qui plus est, elle a aussi hérité du brassard de capitaine des Stars and Stripes suite à la retraite d’Abby Wambach. Face à une telle performance, ses poursuivantes Sasic et Miyama n’ont pas beaucoup de chances malgré qu’elles aient elles aussi connu d’excellentes saisons, Sasic ayant, entre autres, été nommée joueuse européenne de l’année et Soulier d’or de la Coupe du Monde.

on jase soccer josee belanger canwnt soccer feminin

  1. Josée Bélanger de retour en Amérique du Nord

À ce qui a trait au soccer féminin québécois, Josée Bélanger, véritable révélation de la Coupe du Monde 2015 qui évoluait avec Rosengård en première division suédoise aux côtés de superstar brésilienne Marta, a révélé qu’elle revenait jouer en Amérique du Nord lors de son récent passage à l’émission On jase soccer. Citant des difficultés de voyagement entre son club et la sélection canadienne, celle qui a été finaliste au titre de joueuse de l’année au Canada rejoindra donc la National Women Soccer League pour la saison 2016, qui pourrait fort bien être sa dernière. En effet, au cours de la même émission, la joueuse originaire de Coaticook a évoqué la possibilité de prendre sa retraite au terme des Jeux olympiques qui auront cet été à Rio de Janeiro au Brésil

  1. Résumé des transferts

Pablo Daniel Osvaldo (FC Porto) vers Boca Juniors : Transfert gratuit

Kevin Großkreutz (Galatasaray) vers VFB Stuttgart : 1.52 millions £

Marcos Lopes (AS Monaco) vers LOSC Lille : Prêt

Joe Cole (Aston Villa) vers Coventry City : Transfert gratuit

Morgan Amalfitano (Libre) vers LOSC Lille : Signature joueur libre

Adnan Januzaj (Borussia Dortmund) vers Manchester United : Retour de prêt

Milan Bisevac (Olympique Lyonnais) vers Lazio Rome : Transfert gratuit

Younès Belhanda (Dynamo Kiev) vers Schalke 04 : Prêt

Jeff Larentowitz (Chicago Fire) vers Los Angeles Galaxy : Transfert gratuit

Omar Gonzalez (Los Angeles Galaxy) vers Pachuca : Coût non divulgué

Juninho (Los Angeles Galaxy) vers Tijuana : 1.40 millions £

Kevin-Prince Boateng (libre) vers AC Milan : Signature joueur libre

Gerson (Fluminense) vers AS Roma : 11.2 millions £

  1. Résumé des rumeurs

– L’ailier argentin Lucas Ontivero, actuellement prêté par Galatasaray au NK Olimpja Ljubjana en Slovénie, pourrait être sur le point de débarquer à Montréal.

– L’ancien international italien Marco Borriello serait courtisé par l’Impact de Montréal ainsi que par le Toronto FC. – Calciomercato

– Antonio Nocerino attiserait la convoitise d’Orlando City qui chercherait à renforcer son milieu de terrain, son nom serait aussi lié à l’Impact.

– Liverpool aurait complété une transaction de 11 millions de livres sterling pour obtenir les services d’Alexandre Pato. – Daily Star

– Manchester United pourrait lancer cet été une offre de 90 millions de livres sterling pour Gareth Bale. – The Times

– Leroy Sané de Schalke 04 attirerait l’attention de plusieurs gros clubs dont Liverpool, Manchester City, le Real Madrid et le FC Barcelone. – Goal.com

– L’AS Roma aurait renvoyé Rudi Garcia, ce lundi 11 janvier, mais ne ferait l’annonce qu’après la cérémonie du Ballon d’or. – Goal.com

– Chelsea serait intéressé aux services de l’attaquant Carlos Bacca et pourrait offrir jusqu’à 30 millions de livres sterling pour l’acquérir. – Goal.com

– Manchester City se lancerait vraisemblablement dans le derby Eden Hazard, si jamais ce dernier déciderait de quitter Chelsea, le PSG et le Real Madrid seraient aussi dans la course. – The Sun

– Le Real Madrid aurait fait une offre de 40 millions de livres sterling pour le défenseur John Stones d’Everton, qui serait aussi pisté par Chelsea et le FC Barcelone. – The Daily Mail

– Antoine Griezmann serait dans le viseur de plusieurs équipes dont Chelsea, le PSG et le Real Madrid, mais l’Atlético demanderait 80 millions d’euros pour le français. – Goal.com

– Robert Lewandowski mettrait en doute son avenir au Bayern Munich, le cas échéant, les deux clubs de Manchester et Chelsea pourraient débourser 70 millions de livres sterling pour l’attaquant polonais. – The Independent

– Jurgen Klopp voudrait faire venir Mario Gotze à Liverpool, mais n’a toujours pas fait d’offre au Bayern Munich. – Bild

– Christian Benteke pourrait quitter Liverpool face au manque de temps de jeu, lui qui n’a pas convaincu Jurgen Klopp avec ses performances – The Daily Mail

– Manchester United serait sur le point de déposer une offre de 48 millions d’euros pour les services de Felipe Anderson de la Lazio Rome. – The Sun

– Radamel Falcao serait de retour à l’AS Monaco, il aurait même recommencé à s’entraîner avec le club monégasque. Toutefois l’information a été démentie par le vice-président du club – Goal.com et L’Équipe

– Stephan El Shaarawy ne cadre plus dans les plans de l’AS Monaco et une solution serait négociée afin qu’il quitte la principauté cet hiver. – L’Équipe

– Steve Madanda, gardien de l’Olympique de Marseille, a confirmé sur sa page Facebook qu’il terminerait la saison au Vélodrome. – L’Équipe