Kan FC: l’heure de la maturité

  \ 
kan fc 200 emissions
Kan Football Club : La force du nombre

200 épisodes. Prenez quelques secondes pour penser à ce que ça représente. 4 ans, quelques 200 heures de diffusion, plus de 49000 tweets. De quoi je parle? Si vous aimez vraiment le soccer, vous le savez, je parle du Kan FC qui, Mercredi le 23 mars dernier, atteignait le nombre impressionnant de 200 épisodes de son légendaire podcast. Voilà un fait d’armes qui mérite d’être souligné.

Tout commence avec Sydney Fowo, co-animateur d’une émission sur CHOQ FM, la radio étudiante de l’UQAM. Il invite un jour son ami Sofiane Benzaza à faire une chronique sur la coupe d’Afrique des nations. L’expérience se répète quelques fois, puis la chronique devient une émission à part entière. C’est ainsi que naît Soccer sans Frontières.

Assez rapidement Réginald Joseph se joint aux deux collaborateurs. Le noyau qui fera de SSF ce qu’il est aujourd’hui est formé. L’émission, maintenant connue sous le nom de Kan FC, prendra au fil du temps plusieurs formes. Elle sera un certain temps bihebdomadaire, connaîtra plusieurs collaborateurs, comptera plusieurs invités, mais une constante demeure: ce ton bon enfant, informel, parfois cacophonique et toujours passionné qui fait son succès.

«Je suis fier qu’on soit encore en train de faire le podcast, qu’on ait pu s’inscrire dans la durée. C’est comme ça qu’on est devenu un rendez-vous incontournable.» -Sofiane Benzaza

Une autre part du succès de Kan FC est due aux réseaux sociaux. Avec le vide médiatique qui existe en 2012, les gars du Kan FC ont su rapidement trouver leur public en utilisant les outils du 21e siècle. Très présents et disponibles sur diverses plateformes, c’est surtout sur Twitter qu’ils ont réussi à faire leur marque. On le voit aujourd’hui après les matchs de l’Impact avec les #TropDePoutine, #SaputoDor et #JaiLairDunFoin. Plus impliqué dans l’ombre, Sydney Fowo voit cette part du projet Kan FC comme étant vitale. «Sans forcer, ce langage-là a pris avec nos auditeurs. L’idée c’est de beaucoup partager, et d’échanger.»

Si on leur demande de faire le point sur le chemin parcouru, plusieurs choses leur reviennent à l’esprit, mais dans l’esprit des trois compères, un élément déclencheur semble assez clair: La première entrevue avec Patrice Bernier, à la fin de la saison 2013. Selon Réginald ce moment est l’un des meilleurs du groupe : «Patrice nous a aidés. Il est disponible et dit ce qu’il a à dire sans gêne. Cet épisode nous a beaucoup aidés au niveau de la visibilité.»

Malgré le succès, il y a eu des moments plus difficiles. Déjà la charge de travail est considérable. La reconnaissance est là, mais ça reste du bénévolat. Comme bien des aventures sur internet, ce n’est pas facile de durer. C’est dans cette optique que Sofiane parle de ce qui le rend le plus fier dans l’aventure Kan Fc : «Je suis fier qu’on soit encore en train de faire le podcast, qu’on ait pu s’inscrire dans la durée. C’est comme ça qu’on est devenu un rendez-vous incontournable.»

Aujourd’hui les trois gars regardent le chemin parcouru avec fierté. Parce que plus qu’un podcast, le Kan FC est maintenant une plateforme soccer qui a fait sa place parmi les fans québécois. Avec des articles de blogue, d’autres podcasts, une présence continue sur les réseaux sociaux, et des capsules vidéo, Sydney, Sofiane et Réginald ont changé la façon dont les partisans de ballon rond s’informent. Ils ont eu le flair de combler le vide qu’il y avait, et ce de façon originale. Aujourd’hui ils font partie des meubles, au grand plaisir de leurs auditeurs, et j’espère que ça durera encore longtemps.

Suivez le Kan FC sur Facebook et Twitter et écoutez le Podcast!